CGG se donne de l'air

le
0
Sercel, filiale de CGG. (© CGG)
Sercel, filiale de CGG. (© CGG)

(lerevenu.com) - Le 8 janvier, les dirigeants de CGG ont annoncé une «forte réduction de la dette nette à fin 2014». A fin décembre dernier, elle a été ramenée «autour de 2,42 milliards de dollars», contre 2,58 milliards à fin septembre 2014. Surtout, elle ne représente «plus que» 2,6 fois l'excédent brut d'exploitation, contre 2,9 fois trois mois plus tôt. Au quatrième trimestre, le groupe a bénéficié d'une génération de trésorerie «très significative».

Le 23 décembre, CGG avait également amélioré sa situation financière grâce à l'amendement et l'extension d'un accord de crédit, porté de 175 à 250 millions de dollars pour une maturité prolongée de 18 mois. Au 31 décembre 2014, la liquidité de la société est d'environ 650 millions de dollars.

Bloc "A lire aussi"

Ces annonces confortent l'idée que le groupe de sismique ne devrait pas avoir à lancer d'augmentation de capital. En novembre dernier, le directeur général, Jean-Georges Malcor, avait en effet indiqué que CGG n'aurait pas besoin de lever des fonds. Le 8 janvier à 13h, l'action s'adjugeait plus de 3%. Deux jours plus tôt, elle s'était déjà appréciée de 2% après l'annonce d'un taux d'utilisation des navires élevé et de ventes d'images sismiques (multiclients) records pour le quatrième trimestre.

Malgré ces nouvelles encourageantes, nous restons

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant