CGG reprend des couleurs en Bourse

le
0
DR
DR
A l'origine, une rumeur d'OPA de Baker Hughes sur CGG. Rumeur démentie par le Français et assez peu crédible alors que le géant américain est sorti il y a quelques années seulement du métier de la sismique. En fait, la forte réaction boursière est due à la volatilité d'un titre qui est l'objet de spéculations de la part de nombreux hedge funds. Elle illustre aussi et surtout une prise de conscience des investisseurs. Car le calvaire boursier de CGG a été trop loin. Au cours actuel, l'action ne valorise que 0,6 fois les fonds propres estimés pour 2015. Passés à l'achat le 31 mai dernier, nous renouvelons ce conseil.

Source

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant