CGG renforce sa restructuration et évoque une augmentation de capital

le
0
L'Oceanic Vega, un navire de CGG. (© CGG)
L'Oceanic Vega, un navire de CGG. (© CGG)

«L’hypothèse d’un rebond de [son] marché à fin 2016 début 2017» n’est plus retenue par le directeur général de CGG, Jean-Georges Malcor. Partant de ce constat, le dirigeant a pris les mesures qu’il juge suffisantes pour permettre à son groupe de survivre à cette période très difficile.

Les effectifs vont être réduits de 930 personnes supplémentaires pour atteindre 6.320 salariés (contre plus de 10.000 il y a quelques années). Le nombre de navires opérés, déjà réduit de 18 à 11 en neuf mois, est tombé à huit aujourd’hui et chutera à cinq d’ici le printemps 2016.

Ces mesures entrainent des dépréciations et frais qui affectent le bénéfice du troisième trimestre à hauteur de 950 millions de dollars. Ceci explique la perte nette de 1,07 milliard sur la période malgré un résultat opérationnel positif de 4 millions de dollars (contre une perte de 9 millions au deuxième trimestre). Les résultats de CGG sont d’ailleurs ressortis supérieurs aux attentes des analystes grâce à une meilleure « résistance » que prévue de la branche acquisition.

Les importantes dépréciations n’affectent, pour le moment, pas la génération de trésorerie disponible de la société, qui a approché l’équilibre entre juillet et septembre à -3 millions de dollars. Le déploiement du nouveau plan d’économie aura toutefois un

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant