CGG : des signes encourageants

le
0
L'Oceanic Sirius, un des navires de CGG. (© CGG)
L'Oceanic Sirius, un des navires de CGG. (© CGG)

La crise de l’industrie pétrolière est particulièrement sévère pour le domaine cyclique de l’exploration. Acteur majeur de ce domaine, CGG est logiquement en grande difficulté. Les dirigeants ont réalisé une augmentation de capital et déploient un important plan de réduction des coûts. Mais tant que le marché ne se sera pas retourné, le groupe fera le dos rond.

Au deuxième trimestre, les ventes de l’entreprise ont chuté de 39%, à 290 millions de dollars. Ce repli s’explique pour moitié par les conditions de marché et pour moitié par la volonté des dirigeants de réduire le poids de l’acquisition de données sismique, le métier le plus exposé aux difficultés actuelles.

Cette division n’opère d’ailleurs plus que cinq bateaux, contre 18 il y a trois ans. L’excédent brut d’exploitation est de son coté en baisse de 7%, à 104 millions de dollars. Le résultat opérationnel est une perte de 24 millions de dollars, contre -30 millions à la même période de l’an dernier.

Supérieurs aux attentes

Ces chiffres peu engageants sont malgré tout ressortis supérieurs aux attentes des analystes, le titre progresse d'ailleurs très légèrement ce matin. Et, petite lueur d’espoir, CGG a réussi à générer un flux de trésorerie disponible positif au premier semestre, y compris après prise en compte des charges exceptionnelles liées au plan de transformation.

Le signal est

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant