CGG dépasse toutes les prévisions

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - A mi-séance, l'action du leader mondial des services et du matériel de sismique pour l'industrie pétrolière s'affichait dans les plus fortes baisses (-5%) de l'indice SBF 120, après avoir pourtant ouvert en hausse de plus de 3%.

Les prises de bénéfices l'ont finalement emporté après la publication de comptes trimestriels nettement supérieurs au consensus. Le chiffre d'affaires de la période a ainsi atteint 1.031,7 millions de dollars (+24%) alors que les analystes ne prévoyaient que 973 millions. De même, le résultat opérationnel, en hausse de 43,2%, à 121,5 millions de dollars, a dépassé très largement le consensus (84,8 lmillions). La marge opérationnelle de CGG a ainsi progressé de 10,2 à 11,7%. Le bénéfice net part du groupe est ressorti à 35,7 millions de dollars (+21,4%) pour ce trimestre.

Le chiffre d'affaires de la division de matériel de sismique, dont la filiale Sercel, a été à peu près conforme à ce qui était prévu, 254 millions (-11%). En revanche, CGG a surpris le marché grâce à un nouveau taux d'utilisation record de sa flotte de navires et la vigueur de l'activité de production d'études multi-clients (+149%). Au vu de ces éléments, les dirigeants confirment leur prévision d'une hausse de 25% du chiffre d'affaires de l'exercice complet.

De son côté, Oddo Securities, se félicite de l'environnement sismique «toujours bien orienté et porté par la réouverture des zones brésiliennes». Au total, le courtier table sur un bond de 60% du résultat opérationnel 2013, une belle performance que le marché, selon le courtier, ne valorise pas à sa pleine mesure, l'action CGG se négociant avec une décote de 15% par rapport au multiple moyen (valeur d'entreprise comparée au résultat d'exploitation) du secteur. L'analyste d'Oddo recommande l'achat du titre, avec un objectif de 22 euros. CM-CIC se déclare, lui aussi, à l'achat de la valeur, avec un objectif de cours encore plus ambitieux de 26,50 euros.

Acheter.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant