CGG a mis en place un nouveau dispositif maritime pour réduire ses coûts d'affrètement

le
0

(AOF) - Dans le cadre de son programme de compétitivité et de son plan de maîtrise des coûts opérationnels et financiers, CGG a conclu un accord de principe avec son partenaire historique Eidesvik et ses prêteurs nordiques en vue de la prochaine implémentation d'un nouveau dispositif de propriété pour sa flotte opérée.

Ce nouveau dispositif repose sur la création d'une nouvelle société qui possèdera les cinq navires aujourd'hui détenus par CGG et mis à l'arrêt (Geo Coral, Geo Caribbean, Geo Celtic, CGG Alizé et Oceanic Challenger) ainsi que les deux navires co-détenus par CGG et Eidesvik (Oceanic Vega et Oceanic Sirius).

Cette société, à laquelle seront aussi transférés tous les financements attachés aux navires, sera détenue à parts égales par Eidesvik et CGG. Elle devrait être opérationnelle au début du second trimestre 2017.

CGG continuera à affréter auprès de la nouvelle société l'Oceanic Vega et l'Oceanic Sirius, puis affrétera les navires Geo Coral (dès le deuxième trimestre 2017), Geo Caribbean et Geo Celtic à l'expiration des contrats d'affrètement des autres navires aujourd'hui opérés. CGG continuera donc à opérer une flotte de 5 navires sismiques 3D avec un management opérationnel maritime et sismique identique.

Les nouveaux taux journaliers d'affrètement tels que prévus dans le nouveau dispositif, associé à la modification de celui de l'Oceanic Champion annoncé le 14 mars dernier, permettront à CGG de réduire très significativement ses coûts d'affrètement. Ces nouvelles conditions contractuelles ont été obtenues principalement à travers le rééchelonnement dans le temps du remboursement des dettes attachées aux navires, couplé à une extension de la durée des engagements d'affrètement.

La mise en œuvre de ce nouveau dispositif maritime se traduira aussi par une réduction de la dette brute de CGG pour un montant de $182.5m correspondant au principal du prêt Nordique au 1er avril 2017.

Jean-Georges Malcor, directeur général de CGG, a commenté "Après avoir implémenté le Plan de Transformation marine décidé à la fin de l'année 2013 et qui a conduit à une forte réduction de notre base de coûts internes, notre objectif était de poursuivre l'amélioration de notre compétitivité en renégociant les coûts d'affrètement de notre flotte opérée. L'accord de principe trouvé aujourd'hui avec nos prêteurs Nordiques, couplé à un renforcement et une extension de notre partenariat historique avec Eidesvik vont nous permettre d'atteindre ce but, conduisant à une réduction complémentaire de nos coûts opérationnels marine, tout en bénéficiant d'une baisse significative de nos coûts financiers par le biais de l'externalisation du prêt Nordique existant."


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant