CFDT : Berger attend un gouvernement «virulent» à l'égard du patronat

le
9
CFDT : Berger attend un gouvernement «virulent» à l'égard du patronat
CFDT : Berger attend un gouvernement «virulent» à l'égard du patronat

«Un climat politique détestable.» Rien que ça. Invité de «Tous politiques», l'émission de France-Inter et du «Parisien» - «Aujourd'hui en France», le numéro un de la CFDT, Laurent Berger, est revenu sur cette rentrée agitée, entre marasme économique, crise politique et vives tensions autour des réformes sociales.

Thomas Thévenoud Laurent Berger est «affligé» par le «dérapage individuel» de l'ex-secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, débarqué cette semaine pour cause de problèmes fiscaux. «Je verrais mal qu'il revienne à l'Assemblée, estime le syndicaliste. Je pense que son parti politique, le PS, devrait lui adresser ce message-là. Aucun citoyen Français ne peut comprendre qu'il reste député.» Et de déplorer qu'«à la crise économique et sociale s'ajoute un climat politique détestable qui crée de la désespérance sociale».

L'hypothèse d'une dissolution Interrogé sur l'hypothèse d'une démission de François Hollande ou d'une dissolution de l'Assemblée nationale -fermement repoussée par le président de la République vendredi- le secrétaire général de la CFDT observe que «si dissolution il y avait, le chômage resterait à 5 millions de chômeurs, la croissance resterait faible». Il reconnaît toutefois qu'il existe «un problème de gouvernance». François Hollande est président «jusqu'en 2017» et «ce que j'attends d'un président de la République, c'est qu'il agisse, qu'il obtienne des résultats enfin, sur le front du chômage notamment», juge-t-il.

Le Front national Laurent Berger estime que «notre démocratie est en danger», car «le Front national se nourrit des caricatures» et tient un discours «attrape-tout». «Il faut expliquer ce qui est en train de se jouer : une société plus coopérative ou le chaos avec le Front national», juge le numéro un de la CFDT.

La politique économique Selon Laurent Berger, François Hollande et son Premier ministre Manuel Valls ont «toutes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.renie le lundi 8 sept 2014 à 07:28

    La situation est si grave que ce n'est pas par l'affrontement entre les partenaires qu'il y sera porté remède mais dans l'attaque en collaboration de tous pour créer une synergie, et chacun dans son domaine (et dans le syndicalisme il y a du boulot)des causes fondamentales en réformant et reconstruisant l'immeuble France qui s'écroule.

  • b.renie le lundi 8 sept 2014 à 07:24

    marasme économique, crise politique et vives tensions autour des réformes sociales. C'est la description de la situation générale de la France par le patron de la CFDT. Dans son propos il omet la responsabilité du syndicalisme à la française dans la création de cette situation. Le code du travail est une des causes principales de celle-ci, et la cause principale du chômage. Par les contraintes qu'il établit il augmente les coûts ce qui fragilise les entreprises et décourage l'esprit d'entreprise

  • M9095115 le lundi 8 sept 2014 à 04:33

    Que le gouvernement soit virulent envers le patronat.C'est bien bientôt il n'y en aura plus en France.Tous partis ailleurs ou les gouvernements les respectent

  • M9095115 le lundi 8 sept 2014 à 04:31

    Ces syndicalistes ne sont la que pour gérer du pognon que leur donne le gouvernement ( par nos impots) et le patronat qui est à bout de souffle.Ce mec est un rescapé de l'URSS et veut amener la France comme l'URSS en faillite.Et après.

  • s.thual le lundi 8 sept 2014 à 01:18

    qu il aille garder des moutons et encore en a t il les capacités ? faut savoir travailler pour ca et avoir commencé un jour !bien au chaud ces 5%qui minent le pays ,s en prennent aux entreprises sans y avoir risqué un sou de leur poche!

  • jsau1 le dimanche 7 sept 2014 à 21:53

    Ils n en sont pas sorti de la lutte des classes , d un coté sis ils abandonnent le concept il leur reste quoi ????

  • gevrais3 le dimanche 7 sept 2014 à 21:43

    ils ne servent à rien et ne représentent que 5 % des travailleurs

  • M1451081 le dimanche 7 sept 2014 à 21:28

    ça sert à quoi ces syndicats à part à aider au naufrage du pays

  • slivo le dimanche 7 sept 2014 à 20:35

    Pas étonnant qu'il devienne chauve; l'intérieur n'est plus vascularisé.