CFD : nouvel appel à la prudence

le
0
(lerevenu.com) - Les deux autorités craignent que, pendant la période actuelle caractérisée par de faibles rendements, les investisseurs inexpérimentés soient tentés d'investir dans des produits financiers complexes, comme les CFD (certificate for difference), ou contrats de différence, dont ils ne saisissent pas tous les ressorts, avec le risque de perdre des sommes bien supérieures à celles engagées au départ.

Les investisseurs ne doivent envisager le trading qu'à la condition de posséder une vaste expérience de la négociation sur des marchés volatils, de comprendre parfaitement les mécanismes de ces produits financiers et d'avoir le temps nécessaire pour gérer activement leur position, expliquent l'ESMA et l'EBA.


Cet avertissement fait échà à celui lancé par l'AMF, en décembre 2010 : « En raison du fort effet de levier mis en ?uvre (jusqu'à 400 fois), ces produits sont destinés à une clientèle avisée, pouvant surveiller ses positions de façon quotidienne, voire plusieurs fois par jour, et ayant les moyens financiers de supporter un tel risque », expliquait-elle.

De fait, si vous misez 100 euros avec un levier de 400 et si la valeur perd 10%, vous devrez 4.000 euros au prestataire, montant auquel s'ajoutent les frais de transaction et de financement le cas échéant. En général, il convient d'être très prudent dès lors que l'offre semble « trop belle pour être vraie », concluait l'AMF.

Pour en savoir plus sur les CFD, vous pouvez vous reporter utilement à la liste des questions-réponses que l'AMF a publiés, en mai 2009, sur son site internet :
http://www.amf-france.org/documents/general/8942_1.pdf

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant