CFAO: moindre tassement des ventes au 1e trimestre.

le
0

(CercleFinance.com) - Le début d'année est resté difficile pour la Compagnie française de l'Afrique occidentale (CFAO), quoi qu'un peu moins que le dernier trimestre de l'année 2015. Certes, le distributeur spécialisé centré sur le continent africain estime que ses projections “restent valides”. Mais il insiste cependant sur la révision en baisse sensible, ce mois-ci, des prévisions de croissance du FMI pour l'Afrique sub-saharienne.

Ainsi au 1er trimestre 2016, les ventes de CFAO africain se sont repliés de 2,7% en données publiées, à 822 millions d'euros. Cependant, en données comparables, ce taux ressort à - 2,3%, après - 3,3% au 4e trimestre 2015 et - 4,7% sur l'ensemble de l'année dernière.

De janvier à mars derniers, l'ex-filiale de PPR, dont le capital est désormais quasi-intégralement contrôlé par la maison de commerce ('sôgô shôsha') japonaise Toyota Tsusho, a vu son activité principale, les Equipements et services, se tasser à données comparables de 2,8% à 417,3 millions d'euros. La Santé, elle, augmente en organique de 0,9% à 321 millions d'euros. Enfin, la branche Biens de consommation a reculé de 10,9% à 83,6 millions d'euros.

CFAO évoque un 'contexte économique difficile dans les pays producteurs de pétrole', ainsi qu'un 'environnement de marché complexe pour le groupe au Maghreb'. En revanche, l'activité 'Retail', lancée en décembre à Abidjan, connaît de bons débuts.

En guise de perspectives cependant, CFAO prend en compte l'abaissement sensible, ce mois-ci, des prévisions de croissance du FMI pour l'Afrique subsaharienne : après 3,5% en 2015, elle s'annonce non plus à 4% cette année, mais à 3%, prévoit l'institution financière internationale.

Certes, CFAO estime que les prévisions formulées à l'occasion de la présentation des comptes 2015 et réitérées dans le document de référence 'restent valides'. Cependant, les nouvelles prévisions du FMI traduisent 'l'impact sur le continent africain de la dégradation de l'environnement économique mondial'. Ce dernier devrait particulièrement peser 'sur les économies des pays affectés par la chute des prix du pétrole et des autres matières premières'.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant