CFAO La prise de contrôle par le japonais TTC se précise

le
0
Copyrights here
Copyrights here

(lerevenu.com) - PPR s'est engagé, sous réserve d'une offre concurrente, à apporter sa participation résiduelle de 12,2% à l'offre. La filiale de Toyota Motors devrait donc détenir au minimum 42% de sa cible à l'issue de l'opération. Comme nous l'avons déjà souligné, le prix de 37,5 euros par action ne fait pas l'unanimité. Il n'offre aucune prime sur le dernier cours coté avant l'annonce de l'opération fin juillet. Il est vrai que l'action avait beaucoup grimpé auparavant.

Mais depuis son plus-haut historique à 41,20 euros le 20 juillet dernier, l'action du distributeur spécialisé a baissé jusqu'à coter sous le prix proposé par TTC : autour de 37,30 euros en ce moment. Il semble que plusieurs actionnaires institutionnels se soient désengagés de CFAO, cet été. Oppenheimer Funds a ainsi cédé, le 28 août, 238.4567 titres, à 37,01 euros pièce.

Quel est alors le vrai prix de la société ? En qualité d'expert indépendant, le cabinet Ricol Lasteyrie a été chargé d'apprécier le caractère équitable des conditions financières de l'offre de TTC. Il transmettra ses conclusions au conseil de surveillance de CFAO qui rendra alors son avis motivé. Par ailleurs, deux bureaux d'études ont récemment confirmé leur objectif de cours, supérieur d'au moins 13% à l'offre de TTC : 42,50 euros pour Oddo Securities et 43 euros pour Cheuvreux.

L'hypothèse d'une contre-offre nous paraît désormais peu crédible. À l'issue de l'offre, TTC pourrait se satisfaire d'une position d'actionnaire majoritaire (autour de 50-60% du capital) sans contrôler entièrement sa cible. Dans cette configuration assez courante à l'issue d'une offre peu généreuse, le flottant du titre resterait significatif. L'avantage pour le groupe japonais serait de limiter sa sortie de liquidités. Mais, en retour, il aurait plus de difficultés à mettre en place les synergies avec CFAO. Une autre offre majorée serait tout à fait envisageable dans un second temps.

Conservez CFAO.

Olivier Dauzat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant