CEUX QUI JOUENT LEUR AVENIR

le
0
CEUX QUI JOUENT LEUR AVENIR
CEUX QUI JOUENT LEUR AVENIR

Alain JUPPÉ. La revanche d’une vie

 

Longtemps grand favori de cette primaire, Alain Juppé a vu ces derniers jours son avance fondre comme neige au soleil. De quoi nourrir quelques angoisses ? « On n'a aucun doute sur sa qualification au second tour », jurait son entourage vendredi soir. Comme si de rien n'était, le maire de Bordeaux a rejoint sa ville hier où il a assisté dans l'après-midi à un match de rugby contre La Rochelle. Alain Juppé, sûr de lui, « droit dans mes bottes », a-t-il encore rappelé lundi dernier lors de son meeting parisien au Zénith. L'antisarkozysme, c'est lui. Le seul capable de panser les blessures entre la droite et le centriste François Bayrou, c'est lui aussi. Le seul a pouvoir parier sur la création d'une grande droite, capable de mordre chez les déçus du hollandisme. « Le meilleur d'entre nous », comme l'appelait Jacques Chirac, attend son heure, à 71 ans. La revanche d'une vie, pense-t-il, pour celui qui fut l'un des Premiers ministres les plus détestés de France après les grèves de 1995, et même condamné par la justice en 2004 dans l'affaire des emplois fictifs de la Ville de Paris. Mais « il y a aussi le droit au pardon parfois », a-t-il déclaré dans nos colonnes.

 

Nicolas SARKOZY. Le pari d’un ex-président

 

Battu en 2012 par François Hollande, malmené sur le plan judiciaire pendant tout le quinquennat, Nicolas Sarkozy revient de loin. Très loin. Et s'il gagnait son pari ? Etre réélu en 2017, ce que n'a jamais réussi un ancien président de la République. Mais la route est encore longue. Malgré des sondages qui ne l'ont jamais mis dans la position de pouvoir l'emporter dans cette primaire, il ne doute absolument pas de ses chances. Plutôt que des enquêtes d'opinion, il prend comme baromètre le succès de ses livres en librairie, ses interminables séances de dédicaces et ses meetings archipleins. Sa campagne, très marquée à droite, l'a conforté auprès du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant