Cette PME française sait tout faire avec des containers

le
0

EN IMAGES - Ce boitier d’acier peut permettre de mettre sur pied tout type de logement, commerce ou bureau, en un temps record. Le Figaro Immobilier vous propose de découvrir les transformations insolites réalisées par un société française.

Quel est le point commun entre un commerce, un logement et une cellule de prison? A priori, rien d’évident. Et pourtant, désormais tous ces lieux aux ambiances et utilités très diverses peuvent désormais prendre forme avec un seul et même objet: un container. Initialement produit comme un moyen universel de transport et de stockage, ces boîtes d’acier qui ont parfois parcouru le monde sont ensuite débarquées dans les ports français et d’Europe, à défaut de pouvoir être renvoyées dans leur pays d’origine car le voyage est trop coûteux. En très bon état malgré plusieurs aller-retour, les conteneurs se recyclent donc en matériau de construction. Et à condition de vouloir quatre murs, on peut faire de tout avec!

Des espaces de vie multiples et constructibles en un temps record

Cette idée, c’est justement celle développée par l’entreprise française Capsa. La PME qui rachètent ces boîtes géantes dans les ports de France leur offre une seconde vie dans sa grande usine située à Meyzieu, dans l’agglomération lyonnaise. A la demande, elle les transforme. Presque tout est possible, du simple espace de stockage à l’atelier, café ou musée temporaire, ces cellules recyclées dans notre Hexagone présentent l’avantage d’être aisément modulables et rapidement montables, si l’on en croit le succès du concept. D’après Cédric Denoyel, PDG de Capsa, l’aspect industriel et contemporain séduit de plus en plus d’artistes et de commerçants à la recherche d’un lieu de rencontre atypique et insolite, mais aussi les foyers en quête d’une pièce de vie supplémentaire.

Pour vous donner une petite idée, voici quelques unes des réalisations de la jeune pousse. Parmi elles, un espace commercial 100% containers a été créé aux Puces du Canal de Lyon. Aujourd’hui aménagés en boutiques et restaurants sur le pouce, les 30 containers qui représentent une surface de 600m² au sol ont été produits en deux mois et montés en un mois.

Avec une toute autre utilité, c’est cette fois-ci en un logement temporaire que cette petite capsule de 12m² habitables a été transformée. Utile pour certaines situations d’urgence, ce type de container aménagé est régulièrement vendu aux associations et collectivités territoriales, désireuse d’offrir une solution de logement temporaire. Proposée entre 11.000 et 15.000 euros HT pièce en fonction des options choisies, cette maisonnette d’acier peut également être utilisée comme solution pour les personnes à mobilité réduite ou encore dans les villages humanitaires.

Des cellules de prisons en containers

Plus surprenant encore, 47 cellules individuelles du centre de semi-liberté de Saint-Martin de Boulogne (Nord-Pas-de-Calais) qui sera inauguré en avril 2017 seront, elles aussi, fabriquées avec des containers maritimes. Pour des raisons évidentes de sécurité, aucune photographie de ces produits n’est transmise mais d’après les informations recueillies par le Parisien, on sait tout juste que ces cellules d’environ 11,7 mètres carrés se composeront d’une cuisinette et d’une salle de bains. L’ensemble sera recouvert d’un bardage pour plus d’isolation et de solidité. Les raisons d’une telle initiative? L’économie espérée en terme de construction (10 à 12%) ainsi que la rapidité de livraison et de montage des cellules, d’après le dirigeant de Capsa.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant