Cette fois l'Europe va peut-être enfin se défendre

le , mis à jour à 08:56
1
Cette fois l'Europe va peut-être enfin se défendre
Cette fois l'Europe va peut-être enfin se défendre

Profitant de son discours annuel sur l'état de l'Union devant le Parlement européen, le président de la Commission de Bruxelles, Jean-Claude Juncker, a sorti hier la grosse artillerie. Après le Brexit, la crise des réfugiés, et les attaques terroristes c'est le moment où jamais. Parmi ses propositions les plus remarquées, il y a bien sûr le doublement de la capacité financière du plan d'investissement qui pourrait atteindre 630 Mds€ d'ici à 2022. Mais ce sont surtout les avancées en matière d'Europe de la défense qui sont les plus commentées.

 

Pour Juncker, à la veille du sommet de Bratislava (Slovaquie), il est grand temps que l'Europe des 27 se dote de ressources militaires communes entre pays « qui dans certains cas relèveront de l'Union en pleine complémentarité avec l'Otan », précise-t-il. Conséquence, l'Europe devrait, selon lui, s'équiper rapidement « d'un quartier général unique au sein de l'UE ». Le patron de la Commission entend aussi mettre en place « un fonds européen de la défense » destiné à « stimuler activement la recherche et l'innovation » dans l'industrie de la défense. La « sortie » du luxembourgeois Juncker n'est pas pour déplaire à Paris. Cela fait des années que la France plaide pour une intégration de la défense. Jusque-là sans résultat.

 

Les Britanniques, principale puissance militaire sur le Vieux Continent avec les Français, restaient hostiles à ce processus.

 

Il faudra convaincre les autres pays

 

Pour des raisons historiques douloureuses, les Allemands limitaient leur effort de défense et restaient très réticents à participer à des interventions extérieures. Résultat, c'est la France qui assurait l'essentiel des opérations pour l'Europe, en supportant seule ou presque leur coût financier et humain. Sous la pression des événements, la donne a radicalement changé. « La capacité de l'Union européenne à surveiller ses frontières ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 4 mois

    La question principale est de sortir l'Europe de l'OTAN. Je n'en vois pas le commencement.