Cette fessée érotique qui embarrasse le ministère de l'Intérieur !

le
1
Le compte officiel de Bernard Cazeneuve a aimé un tweet représentant une fessée érotique. Un like supprimé depuis.
Le compte officiel de Bernard Cazeneuve a aimé un tweet représentant une fessée érotique. Un like supprimé depuis.

Pour éviter les ratés de communication, mieux vaut savoir en utiliser parfaitement les outils. L'exemple du jour vient du ministère de l'Intérieur et de son locataire, Bernard Cazeneuve. Attention, sur Twitter, les « likes », autrement dit les actions « d'aimer » tel ou tel tweet sur le réseau social, sont visibles par tous ! Pour les habitués du site de micro-blogging, on a tendance à « aimer » un tweet plutôt qu'à le « retweeter » ? c'est-à-dire le partager avec son propre compte ? lorsqu'on n'en assume pas totalement le contenu... Une action plus discrète donc, mais bien à la vue de tous si l'on se donne la peine de fouiller un peu ! En effet, chaque utilisateur de Twitter possède sa propre liste de tweets « likés », et celle-ci est visible par n'importe quel « Twittos ».

Subtilité que ne devait pas connaître le ministre de l'Intérieur ou peut-être... son équipe de communication digitale. Dimanche soir, des utilisateurs de Twitter ont épinglé, justement, un « like » du compte autant personnel qu'officiel de Bernard Cazeneuve. Érotique, le tweet « aimé » a tout de même été rédigé par un compte se définissant comme « le plus discret groupe d'adeptes de la fessée de Londres ». Sachant que la bévue allait rapidement être corrigée par l'équipe de communication de la place Beauvau, des comptes influents sur Twitter comme « Maître Eolas » ont immédiatement réalisé des captures...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Ross007 il y a 7 mois

    Ben quoi! C'est toujours mieux qu'un like sur une photo de son maître.