Cette ferme futuriste élèvera des criquets en centre-ville

le
0

EN IMAGES - Pour remplacer les protéines animales, ce projet architectural récompensé au Mipim, à Cannes, prévoit d'installer un élevage de criquets comestibles en plein c½ur de Stockholm.

Rien de tel qu'une poignée de criquets grillés pour caler une petite faim... Partant du principe qu'il faudrait à l'avenir diversifier les manières de produire des protéines et surtout trouver des méthodes moins gourmandes en eau, en terrain et en céréales, le cabinet d'architectes suédois Belatchew Arkitekter a signé ce projet d'élevage urbain de criquet.

Baptisée Buzzbuilding (le bâtiment bourdonnant en anglais, mais aussi celui qui crée le buzz), cette ferme d'un genre nouveau prévue sur 10.350 m² a déduit le jury du Mipim (Marché international des professionnels de l'immobilier). Ils lui ont accordé les prix des projets du futur, dans la catégorie Développement durable.

10 kg de nourriture pour produire 9 kg d'insectes

Le projet se veut à la fois pratique et pédagogique. Pratique, pour répondre aux besoins alimentaires d'une population croissante. Les promoteurs de cette ferme rappellent ainsi qu'avec 10 kg de nourriture on ne produit que 1 kg de viande de boeuf contre 9 kg d'insectes. Et pour l'eau, la différence est bien plus importante: il en faut plus de 20.000 litres pour produire 1 kg de boeuf et quasiment pas pour les sauterelles et autres criquets. Dernier avantage et non des moindres: l'élevage de criquets nécessite peu de place, car 1 m² est suffisant pour produire jusqu'à 80 kg d'insectes par an.

Il n'empêche que la consommation d'insectes est tout sauf populaire dans les pays occidentaux même si elle est courante en Afrique ou en Amérique latine. C'est pourquoi le projet se veut aussi pédagogique. Installée en plein centre de Stockholm, cette ferme serait largement ouverte au public. L'idée est de permettre aux visiteurs d'observer toute la production, d'être informé sur ce type d'élevage et sur ses enjeux écologiques. Et pour convaincre les plus récalcitrants: boutique de vente à emporter et restaurant cuisinant de succulentes spécialités à base d'insectes sont prévus sur place.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant