Cette école flottante va développer l'énergie solaire au Nigéria

le
0

Depuis plus de deux ans, cette école flottante du Nigéria est reconnue comme une réussite de l’aide au développement. Elle est désormais subventionnée pour promouvoir l’énergie solaire dans les maisons.

C’est dans l’un des pires bidonvilles du Nigeria que cette superbe école flottante s’est imposée comme une initiative majeure de l’aide au développement. Le bâtiment vogue depuis plus de deux ans sur les rives de Makoko, ce bidonville de 100.000 habitant installé en bordure de la lagune de Lagos que certains appellent par dérision la Venise de Lagos. Soutenue par les Nations-Unies et diverses fondations, cette école a été réalisé par le cabinet d’architecture NLÉ dirigé par Kunle Adeyemi, un architecte très engagé en faveur du développement de son pays.

Education et environnement

A la base, le projet visait surtout à apporter dans les meilleures conditions une infrastructure scolaire à Makoko et faire circuler des messages sur l’hygiène et la lutte contre les multiples maladies faisant des ravages sur place. Mais le bâtiment applique et diffuse également des recettes environnementales avec le recyclage des déchets synthétiques et la transformation en biogaz des déchets organiques.

Et depuis peu, cette école qui peut accueillir une centaine d’élèves va non seulement continuer à illuminer de son savoir les enfants mais également les berges de Makoko. Le ministère nigérian du tourisme a en effet décidé de subventionner l’école flottant pour équiper le bâtiment et les environs en énergie solaire comme le rapporte le site américain Quartz.

Il faut dire que le solaire apparaît de plus en plus comme une solution aux problèmes chroniques d’approvisionnement en énergie que connaît le pays (pourtant premier producteur de pétrole du continent). En début de mois, le projet Lighting Africa a été lancé pour développer la production privée d’électricité grâce à des centrale solaire. Une initiative soutenue par la Banque mondiale, des banques et des énergéticiens nigérians ainsi que des groupes financiers internationaux, afin d’alimenter en énergie 1 million de foyers dans les 5 ans à venir.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant