Cette brigade chargée de libérer Tripoli

le
0
Une petite armée de jeunes Tripolites, d'anciens exilés et de binationaux s'est entraînée pendant plusieurs mois pour l'assaut final sur Tripoli.

Leur emblème est une sorte de dragon aux couleurs de la rébellion : rouge, noir et vert. La «Katiba Tripoli» (brigade de Tripoli) a pour objectif principal la libération de la capitale libyenne. Elle doit ensuite y assurer la sécurité après la chute attendue de Kadhafi. Contrairement à la plupart des troupes rebelles, ces «forces spéciales», entre 500 et 1000 hommes, se sont entraînées pendant plusieurs mois afin d'acquérir discipline et automatismes.

La brigade est née en avril à Benghazi, la capitale des rebelles, à l'est. Elle n'a pas bénéficié du soutien immédiat des autorités rebelles qui craignaient la multiplication de groupes incontrôlables. Elle a donc commencé à recruter dans son coin en dépit du manque de moyens matériels. Début juin, ces combattants inexpérimentés, dont seule une poignée avait combattu sur le front est ces derniers mois, se sont rendus dans les montagnes de l'ouest pour poursuivre et intensifier leur entraînement. Certains

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant