Cet été, partez en vacances en décalé pour maîtriser votre budget

le
0

Après les stations de ski, des sites de location saisonnière proposent des dates d'arrivée et de départ flexibles. Une astuce qui permet d'éviter les embouteillages ou de réduire ses frais de transport en voyageant en période creuse.

«Un jour j'ai mis 15 heures pour faire un trajet en voiture entre Paris et Marseille en plein mois d'août. Autant dire que je ne pouvais pas commencer mes vacances plus stressé.» Alors que samedi après samedi, chaque été, les vacanciers se retrouvent coincés dans les embouteillages sur les routes de France, Grégory George vient de lancer une offre de location d'hébergement en décalé. Concrètement, sur son site All-e-Days.com, les vacanciers peuvent réserver leur location de vacances du dimanche au dimanche, du lundi au lundi, etc, ou pour des courts séjours. Un modèle testé avec succès depuis trois saisons par plusieurs stations de ski de l'Isère.

«Le modèle du séjour du samedi au samedi est en train de changer. Les vacanciers sont de plus en plus nombreux à vouloir partir à des dates flexibles et à s'affranchir du traditionnel calendrier de réservation des professionnels du tourisme», assure l'entrepreneur, qui cible par exemple «les commerçants qui travaillent le samedi, les parents divorcés qui ont une garde partagée et retrouvent leurs enfants le dimanche, les familles qui font le trajet sur 2 jours ou toutes les personnes qui ne souhaitent pas prendre la route un jour de grands départs». Selon lui, l'offre de locations en décalé existe en fait depuis longtemps, mais elle était «limitée et disparate».

Lancé en janvier, All-e-Days.com a dépassé le millier d'annonces de logements aussi variés que des gîtes, chambres d'hôtes, bungalows en camping, appartements en résidence ou même des yourtes dans 13 pays. Il propose par exemple un T4 avec six couchages à Saint-Anne en Guadeloupe pour 342 euros du lundi au lundi en juillet, ou un «week-end» en amoureux dans un château en Ardèche pour 246 euros les 3 nuits quelle que soit la saison et le jour d'arrivée. «80% des propriétaires inscrits proposent des dates flexibles, et 50% le font aussi pendant les vacances scolaires», se réjouit Grégory George, qui se rémunère en prélevant 2 euros la nuitée aux propriétaires sur chaque contrat de location.

Optimiser le budget transport

Partir en décalé n'est pas seulement une astuce anti-bouchon. «Les vacanciers peuvent faire des économies sur le coût des transports en choisissant leurs dates d'arrivée et de départs en fonction des tarifs du train, avion ou bateau», explique Gilles Bernard, fondateur de Localibre.com, un site spécialisé dans les locations saisonnières hors samedi, aussi ouvert début 2015. «Pour aller en Corse en juillet, par exemple, la traversée Toulon-Ajaccio en ferry coûte le moins cher le mercredi. On gagne ainsi en moyenne près de 50% sur le trajet en partant ce jour là.» L'entrepreneur a mené plusieurs tests pour évaluer les gains des consommateurs cet été: un aller-retour en avion Paris-Pointe-à-Pitre avec Air France revient en moyenne 15% moins cher hors samedi, avec les meilleurs tarifs le lundi, mardi ou mercredi. Pour aller à La Rochelle en partant de Lille en train, mieux vaut réserver le mardi, mercredi ou jeudi (-20%).

«Les vacances en décalé sont dans l'air du temps. Du coup, les professionnels du tourisme, qui s'accrochaient encore au sacro-saint samedi-samedi, commencent à changer leur fusil d'épaule», se réjouit Gilles Bernard. C'est le cas par exemple de la chaîne de campings Campéole, présente autour de la Méditerranée, en Bretagne ou encore en Normandie. Pierre et Vacances innove également cette année, en proposant pour la première fois l'été des dates flexibles «sur une grande sélection de destinations». Le comparateur de locations de vacances HomeToGo, qui scrute les offres de plus de 150 sites (2,7 millions d'offres au total), observe un développement des propositions en décalé. En simulant une demande de séjour du jeudi 8 au jeudi 13 août à Saint-Malo, 167 locations étaient disponibles à ce jour sur les 1699 que propose le site dans la ville balnéaire.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant