Cessions de participation: un mauvais timing

le
0
INTERVIEW - Dimanche, le premier ministre a annoncé que l'État veut réduire sa participation dans certaines entreprises publiques. Sébastien Korchia, directeur général responsable des gestions actions chez Meeschaert ­Asset Management, explique au Figaro que le timing n'est pas bon.

Selon Sébastien Korchia, directeur général, responsable des gestions actions chez Meeschaert ­Asset Management, annoncer une cession avant de la réaliser n'est pas la meilleure technique pour vendre au meilleur prix. Ce professionnel rappelle qu'EDF et GDF Suez n'ont pas profité du récent rebond de la Bourse. Autant de défaut qui pourrait paradoxalement garantir le succès d'une opération bien vue par les investisseurs.

LE FIGARO. - L'environnement boursier favorise-t-il le projet de cessions envisagé par l'État?

Sébastien KORCHIA. - À Paris, les indices tutoient actuellement leurs plus hauts des quatre dernières années. De tels pl...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant