CESE : La sécurité des plateformes offshore doit être renforcée

le
0
Alors que la fuite de gaz de la plateforme de Total en mer du Nord se poursuit, le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) français préconise une meilleure gestion des risques par les acteurs pétroliers. Ils ont voté, le 13 mars, une série de propositions dans ce sens, avec 91 votes pour sur 177. Les membres de la commission Environnement prônent une simplification du cadre juridique « il n'existe aucune réglementation internationale spécifique à l'activité offshore. La couverture financière des risques reste une question cruciale » a souligné l'un des rapporteurs de l'avis. Les auteurs demandent également un rapprochement des pratiques des codes de l'environnement et minier quant à leur niveau d'exigences et leur modèle de décisions. Actuellement, 11 permis d'exploitation sont en cours de validité dans les eaux françaises (notamment en Guyane). Les activités offshore progressent de plus en plus dans le monde,elles représentent aujourd'hui 35% de la production pétrolière totale et devraient dépasser 50% d'ici 2015 selon l'Agence Internationale de l'Energie (AIE).
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant