Ces villas célèbres qui font le charme de la French Riviera

le
0

EN IMAGES - La passion des célébrités pour le sud de la France ne date pas d’hier. Le Figaro Immobilier vous propose de découvrir des demeures de légendes, qui ont façonné l’histoire de la French Riviera.

De belles maisons, de sublimes villas, et parfois de véritables palais. La French Riviera regorge de trésors architecturaux, tous plus ou moins chargés d’intensité romanesque. Certaines célébrités y ont habité. D’autres y ont simplement séjourné, le temps d’un week-end ou pendant l’été... Depuis des décennies, des célébrités diverses se sont succédées. Et leur passion pour la French Riviera dépasse de loin, très loin, le festival de Cannes qui se déroule actuellement.

Depuis plus de 150 ans, le réseau immobilier de biens d’exception John Taylor a participé à sa manière à l’histoire. À son arrivée sur la côte d’Azur en 1864, Sir John Taylor - le fondateur du réseau - gère un portefeuille immobilier de propriétés pour la Noblesse britannique, française et américaine et la classe politique de l’époque, parmi lesquels le Prince de Galles, le Roi Edouard VII, la famille Royale française, Lord Brougham et William Gladstone. Vous découvrirez dans notre diaporma cinq de ces propriétés qui font l’histoire de la côte d’Azur.

Palais Florentin, château de l’Horizon, et autres propriétés d’exception

«Un palais blanc posé sur les eaux.» C’est par ce nom très poétique que l’on désigne le château de l’Horizon, situé à Golfe Juan, et construit en 1923 pour la célèbre comédienne Maxine Eliott. Port privé, piscine de style art-déco agrémentée de toboggans qui se jettent directement dans les flots de la mer Méditerranée... Le décor de rêve est posé. La propriété a accueilli Winston Churchill, le prince Ali Khan et sa femme Rita Hayworth.

Avec la villa Leopolda, on prend un peu de hauteur... Situé sur les hauteurs de Villefranche-sur-Mer, ce palais - qui compte parmi les plus belles demeures au monde - construit à la fin du XIXe siècle offre une vue panoramique à couper le souffle, qui vient embrasser le cap Ferrat et la mer Méditerranée. Son parc de huit hectares est parsemé de cyprès, orangers, citronniers, pruniers, et plus de mille oliviers. Et pour finir, un peu de politique: une (quasi) réplique de la Maison Blanche au cap d’Antibes. C’est le château de la Croë, construit en 1927. Petite particularité de la villa: sa fameuse baignoire, en forme de cygne en plaqué or.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant