Ces taxes en folie qui nous ont gâché 2015

le
15

TOP 5 IMMOBILIER - L’année 2015 a été celle de la créativité fiscale et de ses excès. Rappel sur ces nouveaux impôts et ces taxes qui ont eu une fâcheuse tendance à s’envoler.

La créativité est un atout majeur, à condition de ne pas trop la cantonner à la fiscalité. Et dans ce domaine, malheureusement, 2015 aura été un grand cru. Nouveaux modes de calculs, taxation de biens de faible valeur échappant jusque là à l’impôt, hausses vertigineuses dans certains cas… le contribuable a frôlé l’overdose. Pour une fois, plutôt que le meilleur, nous vous avons sélectionné le pire de 2015.

1. Quand la taxe foncière grimpe de 70.600 euros. Symbole des dérives observées en 2015, la taxe foncière a été au cœur de bien des polémiques. Le cas de ce chef d’entreprise de l’Essonne est particulièrement emblématique. Propriétaire d’une parcelle de près de 35.000 m² de terrain depuis 2007, il a vu son imposition foncière passer de 451 euros à 71081 euros! Et pourtant son terrain est en zone industrielle et il ne peut donc y construire de logements. Lire la suite de l’article ici...

2. La taxe foncière s’envole dans les grandes villes. Même si les folles envolées restent des cas isolés, la taxe foncière grimpe bel et bien de façon très nette dans toutes les grandes villes comme le prouve notre infographie. Entre 2009 et 2014, cette taxe a bondi de 16,42% en moyenne et pour la seule année 2014, elle a pris 14,56% à Lille, 9;62% à Strasbourg et 7,76% à Toulouse. Lire la suite de l’article ici...

3. Un ruineux impôt sur les cabanes de jardin. Et comme si la taxe foncière ne suffisait pas, voici «la taxe d’aménagement» peut concerner toute construction/installation d’un abri de plus de 5 m² et d’une hauteur sous plafond supérieure à 1,80 m pour peu que la commune d’installation n’ait pas décidé de l’exemption de cette ponction. Elle n’est à payer qu’une seule fois mais son montant peut être dissuasif pour de simples abris de jardin, d’où son sobriquet. Dans le pire des cas, des contribuables ont vu leur achat taxé à hauteur de 84,4%. Lire la suite de l’article ici...

4. Etes-vous concerné par la taxe sur les logements vacants? Et si vous ne possédez ni terrain non bâti, ni abri de jardin, le fisc pourra toujours vous réclamer la taxe sur les logements vacants si vous disposez d’un bien inoccupé. Une taxe qui s’applique dans les zones tendues mais qui peut également toucher les communes qui veulent mettre en place une taxe d’habitation sur les logements vacants. Lire la suite de l’article ici...

5. Paris veut quintupler la taxe sur les résidences secondaires. Fixée à 20% dans la capitale, cette majoration de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires pourrait être portée à 100% sur proposition du groupe communiste. Concernant 90.000 habitations à Paris, cette taxe pourrait rapporter jusqu’à 70 millions d’euros supplémentaires aux finances communales. Lire la suite de l’article ici...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga il y a 11 mois

    champions du monde.....

  • jmlhomme il y a 11 mois

    Non ils vont bientôt taxer l'air respiré, et taxer les salles de Gymnastique.... Les Politiques, ces gens de pouvoir sans limites de comportement tant qu'ils prélevent, ne sont arrêtés par rien... Concitoyens reveillez vous en 2016. IL FAUT CHANGER LES SITUATIONS INCOHERENTES. Sinon c'est une révolution violente qui arrivera.

  • ttini il y a 12 mois

    y a plus que la sègue qui est défiscalisée

  • NYORKER il y a 12 mois

    Revlon, quand cette taxe arrivera on s'essuiera avec des feuilles des arbres

  • ttini il y a 12 mois

    mettez un énarque à la tête d'une PME. et attendez sa liquidation

  • ttini il y a 12 mois

    c'est beau la France fiscale

  • Revlon9 il y a 12 mois

    A quand une taxe sur le PQ ?!?

  • bernm il y a 12 mois

    Oui mais le gouvernement a dit qu'il y aurait une baisse d'impots, donc pas de soucis.......

  • M5661885 il y a 12 mois

    Ils ont oublié de citer la taxe de séjour payée par les touristes pour leur hébergement ( Hôtel ou Appartement meublé) ! A Strasbourg, même en catégorie non classée, elle va passer de 0,22 € par personne et par jour à 0,80 € par personne et par jour au 1er janvier 2016 ! Ça fait 265% d'augmentation d'un seul coup pour des hoteliers et des loueurs de Meublés de Tourisme ! Pour les impôts, ils sont vraiment très doués !

  • heimdal il y a 12 mois

    Sauf qu'il n'y a pas de comunistes au gouvernement .Posséder son bien immobilier c'est pour à terme ne plus avoir à payer de loyer (ou de crédit) ,en explosant les plafonds de taxes ces crevards nient le droit à la propriété tout simplement .