Ces Suisses qui vivent clandestinement en Haute-Savoie

le
0
Ils travaillent à Genève, habitent en France et profitent des infrastructures sans payer d'impôts.

Dans le petit village de Valleiry, à vingt kilomètres de la frontière suisse, une voiture sur cinq est munie d'une plaque d'immatriculation helvète. Depuis quelques années, la bourgade construit régulièrement de nouveaux lotissements, dont les jolies maisonnettes attirent les travailleurs genevois. Échaudés par le marché de l'immobilier dans la cité de Calvin, où il est presque impossible de devenir propriétaire, ceux-ci ont déménagé en Haute-Savoie, mais sans changer de résidence fiscale : ils vivent à Valleiry clandestinement.

En réalité, ils conservent une adresse en Suisse (avec une boîte aux lettres ou chez un membre de leur famille) et habitent, de fait, dans leur résidence secondaire. «D'après le dernier recensement, ces contribuables cachés seraient environ 300, sur un total de plus de 3 000 habitants, estime Marc Favre, maire de la commune. 10 % de la population profite des infrastructures publiques, mais leurs impôts restent en Suisse, puisque Ge

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant