Ces start-up rendront l'immobilier plus facile à vivre

le
0

Pour la première fois, le salon de l’immobilier Mipim organise une compétition visant à sélectionner les meilleures services immobiliers innovants. Présentation des 6 finalistes qui seront départagés ce jeudi.

Elles sont encore 6 en course. Ces jeunes pousses sélectionnées dans le cadre de la première «MIPIM Startup Competition» ont été retenues par des jurys à Londres, Hong Kong et Cannes. C’est jeudi que les lauréats définitifs de cette compétition soutenue par BNP Paribas Real Estate seront désignés. Tour d’horizon de ces initiatives innovantes qui devraient faciliter la vie aussi bien dans les logements que les bureaux.

En Asie, c’est notamment Parallax Technologies qui a séduit. Cette société chinoise permet de transformer des plans d’immeubles à construire en une expérience immersive en 3D tandis que Source Central, une start-up de Singapour propose une plateforme en ligne destinée aux investisseurs institutionnels et aux gestionnaires d’actifs tangibles. Des outils qui doivent permettre de gagner en efficacité en simplifiant le travail des professionnels.

Objets connectés et parkings sans tickets

A Londres, c’est le projet britannique Open Sensors qui a été retenu. Alors que se multiplient les objets connectés, il va bien falloir les faire communiquer entre eux et utiliser au mieux les données collectées. C’est tout l’objet de cette start-up qui promet de créer une «infrastructure de données» pour piloter ces engins et rendre leurs informations intelligibles. Quant à la société irlandaise Standard Access, elle se donne une mission plus audacieuse encore: donner la vie aux bâtiments! Plus précisément, elle promet des applications mobiles permettant de piloter depuis son téléphone l’accès aux bâtiments, la gestion des clés et des système de paiement.

Dernière étape de la sélection, Cannes a permis de retenir un candidat français. Il s’agit d’Urbismart, qui se propose de réorganiser la chaîne logistique. Elle envisage notamment de réorganiser les livraisons en villes selon le principe «1 camion dans 1 rue», regroupant les livraisons des points de vente et des internautes de cette rue ou de ce quartier. Elle compte aussi développer des points relais temporaires constitués par les boutiques adhérentes à la communauté. Le second projet ayant séduit le jury cannois est originaire du Danemark: il s’agit de Simplyture.

Cette société se donne pour mission par des applications mobiles de faciliter l’utilisation des parkings aussi bien pour les utilisateurs dans leur voiture que les gestionnaires de parkings commerciaux. Une solution qui se dispense des antiques tickets de parking pour les remplacer par une reconnaissance automatisée des plaques d’immatriculation. Dernière ligne droite de la compétition, ce jeudi où seront dévoilés les lauréats définitifs de la compétition.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant