Ces socialistes qui avaient levé le tabou des 35 heures

le
0
VIDÉOS - Ségolène Royal, François Hollande, Laurent Fabius? Durant la dernière décennie, plusieurs responsables du Parti socialiste ont émis des réserves vis-à-vis de la réforme menée par le gouvernement de Lionel Jospin.

En proposant de «déverrouiller» la mesure phare de l'ère Jospin, Manuel Valls a donné l'impression de s'attaquer à un tabou jamais levé au sein du Parti socialiste. Pourtant, plusieurs responsables de gauche ont déjà souligné les limites des 35 heures, dans des contextes différents.

Dès novembre 2000, onze mois après la mise en application définitive de la réforme, Laurent Fabius, alors ministre de l'Economie, cherche à assouplir les 35 heures pour les TPE et les PME. «Pour certaines petites entreprises, les 35 heures ne posent pas de problème ; pour d'autres, c'est plus difficile», explique celui qui incarne alors le «père la rigueur» au sein du gouvernement. «Des lois ont été votées, onne les annulera pas, mais nous devons certainement traiter les situations diverses avec souplesse». L'objectif de Fabius est de permettre aux salariés des petites entreprises de continuer à travailler 39 heures. Finalement, Lionel Jospin accepte simplement de revoir le plaf

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant