Ces people qui s'engagent pour la cause animale

le
0
Ces people qui s'engagent pour la cause animale
Ces people qui s'engagent pour la cause animale

Pour imposer la cause animale dans le débat politique, vingt-six associations ont lancé mardi un manifeste commun. L’interdiction de l’élevage en cages, l’étourdissement obligatoire avant la mise à mort, l’abolition des corridas ou encore la création d’un organe autonome dédié aux animaux comptent parmi les propositions les plus marquantes. Pour faire vivre ce débat, et faire rayonner leur message les militants de la cause animale s’appuient aussi sur des personnalités diverses capables : du moine bouddhiste Matthieu Ricard, à l’actrice Hélène de Fougerolle en passant par la chanteuse rock Samaha Sam du groupe Shaka Ponk.

 

Ces VIP dépoussièrent la cause animale font passer le message et mettent la pression sur le monde politique d’abord grâce au très nombreux fans qui les suivent sur les réseaux sociaux.

Avant les élections présidentielles puis législatives de 2017, l’objectif du manifeste Animal politique est que les candidats s’engagent publiquement sur ces questions. Mercredi Jean-Luc Mélenchon, ancien président du Parti de gauche, possible prétendant aux élections présidentielles, et Yannick Jadot, le candidat désigné d’Europe Ecologie-les Verts (EELV) seront les premiers à consulter ce texte.

Matthieu Ricard: « La souffrance animale est plus importante que le goût des aliments »

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard soutient le manifeste de 26 ONG pour imposer la cause animale dans le débat politique. Selon lui, ce combat sert aussi la cause des hommes

 

Pourquoi soutenez-vous ce manifeste ?

Je considère que c’est le dernier pas vers la civilisation. Il y a deux siècles, le week-end on emmenait les enfants au supplice ; en Suisse on a brûlé la dernière sorcière en 1825 ; puis on a aboli l’esclavage ; on a signé la convention contre la torture… D’immenses progrès de civilisation sur lesquels on ne peut pas revenir. D’autant que ceux qui mangent de la viande ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant