Ces pays où l'on est payé pour emprunter

le
1

Au Danemark et en Belgique, d’heureux emprunteurs ont vu leur prêt immobilier basculer en taux négatif. Il est malheureusement peu vraisemblable que des Français en bénéficient. Explications.

Les taux d’intérêt négatifs sont indéniablement une aubaine pour les emprunteurs. Et dans certains pays européens, ces derniers peuvent même gagner de l’argent avec leur dette! Parce que le taux de leur crédit immobilier à taux variable souscrit il y a quelques années est passé sous zéro, ce ne sont plus eux qui paient tous les mois des intérêts à leur banque, mais l’inverse. Après les Danois (758 clients en 2015 de la Realkredit Danmark), ce sont désormais les Belges, qui font cette expérience heureuse.

Selon le quotidien belge L’Écho, quelques clients de BNP Paribas Fortis et d’ING, ayant souscrit un emprunt à taux variable avant 2012, seraient dans ce cas. «Par exemple, un client qui rembourse tous les mois 500 euros en capital ne devra payer que 490 euros si l’avantage représenté par le taux négatif se monte à 10 euros», explique le journal belge.

Les Français, quant à eux, ne devraient pas connaître pareille fortune, car les banques ne proposent quasiment plus de taux variables ou alors à des conditions dissuasives. «Elles ont peur des taux d’intérêt négatifs», justifie Sandrine Allonier, directrice des partenariats bancaires chez Vousfinancer.com. Toutefois, quelques chanceux, qui s’étaient endettés en 2007 avec un taux variable (4,20 %), sans limite à la baisse, ont eu l’heureuse surprise d’apprendre en début d’année que leur prêt était devenu gratuit (0 %). Et si le taux sur lequel il est indexé (souvent l’euribor 3 mois, tombé à - 0,25 %) continue à glisser, ce crédit pourrait peut-être lui aussi afficher un taux négatif l’an prochain!

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 11 mois

    On marche sur la tête et ça se finira très mal.