Ces parents qui veulent un enfant «équilibré»

le
0
Ils consultent désormais pour recevoir des conseils de type coaching et vérifier que leur progéniture évolue «au mieux».

« Son père et moi allons nous séparer. Faut-il le lui dire? Cela ne risque-t-il pas de le perturber?»«Ma fille pique des colères ingérables. Est-ce qu'à long terme, cela va s'arranger?»«Il goûte plusieurs fois par jour entre les repas. Dois-je l'en empêcher?» Aujourd'hui, les questions de parents en quête de conseils n'ont cessé de se multiplier: dans les magazines, sur les sites «familiaux»... et auprès des psychologues qui auparavant entendaient davantage dans leurs consultations des familles inquiètes après la découverte d'une pathologie répertoriée de l'enfant.

«Actuellement, ce qui pousse un père ou une mère à consulter, c'est plus un besoin de vérifier que leur fille ou leur garçon va bien, observe le Dr Alain Braconnier, psychiatre chef de la consultation du centre Philippe-Paumelle à Paris, et auteur notamment d'Être parent...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant