Ces "négationnistes" qui ruinent la science économique

le
2
La baisse du temps de travail ne crée pas d'emploi mais n'explique non plus les difficultés économiques françaises, selon Pierre Cahuc et André Zylberberg.
La baisse du temps de travail ne crée pas d'emploi mais n'explique non plus les difficultés économiques françaises, selon Pierre Cahuc et André Zylberberg.

Le propos promet une belle controverse parmi les économistes français. Dans leur dernier livre, Pierre Cahuc et André Zylberberg, deux spécialistes du marché du travail, s'en prennent au « négationnisme économique »*. Comprendre des contre-vérités économiques pourtant reprises par nombre d'observateurs et médias et même des économistes happés par leur idéologie personnelle.

Les deux compères, qui n'en sont pas à leur premier ouvrage à destination du grand public (Les Réformes ratées du président Sarkozy), visent avant tout le groupe des Économistes atterrés, coupables, à leurs yeux, de contester quelques sujets de consensus solidement établis par la science économique.

Les Économistes atterrés, c'est Lyssenko sans le communisme !

Les figures de proue du mouvement, Philippe Askhénazy, Thomas Coutrot ou encore Henri Sterdyniak, sont renvoyées au rang de faux savants, au même titre que le Soviétique Lyssenko qui avait nié la génétique occidentale sous Staline, au nom du communisme. Rien de moins.

« Ils dénoncent une science économique orthodoxe, au service du (néo, ultra ou ordo) libéralisme, idéologie dominante contemporaine. Cette science ne sert qu'à servir les intérêts de la classe dominante, composée, selon la circonstance, des banquiers, des grands patrons, des traders, des 1 % les plus riches. (?) Ce...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 8 mois

    La science économique!!! L'économie est tout sauf une science.

  • pcuquel il y a 8 mois

    "deux spécialistes du marché du travail". A lire l'article ils sauraient raison... Sont-ils donc des scientifiques, des économistes, des journalistes ou bien écrivains ?? Leur livre a-t-il valeur de thèse ? Du coup leur livre n'est peut-être qu'une opération commerciale...