Ces maires qui refusent de célébrer des mariages gay

le
3
Ces maires qui refusent de célébrer des mariages gay
Ces maires qui refusent de célébrer des mariages gay

«Il y a une loi morale supérieure à la loi de la République», déclarait dimanche Christine Boutin dans l'émission «Internationales», TV5-Monde/RFI/«Le Monde». Si, à l'opposé, la maire PS de Montpellier, Hélène Mandroux, a annoncé qu'elle célébrerait le premier mariage gay en France le 29 mai, le message de la présidente du Parti chrétien-démocrate (PCD) trouve néanmoins un écho chez certains maires. Plusieurs ont d'ores et déjà annoncé qu'ils ne célèbreraient pas d'unions homosexuelles.

C'est le cas de Michel Villedey, élu sans étiquette de Thorigné-d'Anjou, petite commune rurale de 1138 âmes au nord d'Angers (Maine-et-Loire). Il s'en est expliqué ce dimanche dans les colonnes du «Parisien» - «Aujourd'hui en France» : lui et ses adjoints refuseront de procéder à ces célébrations. «C'est une question de liberté de conscience. Je respecte les lois? sauf si elles m'imposent des comportements contraires à ma conscience», fait-il valoir. Tenu, en tant qu'officier d'état-civil, d'appliquer la loi, il se dit même prêt à... «aller en prison».

«La liberté de conscience» évoquée

Il a été rejoint par le maire UMP de Vienne (Isère) Jacques Remiller. Dans «Le Figaro», celui-ci fait savoir qu'il «refuse de célébrer les mariages de même sexe et [que] personne dans l'équipe majoritaire ne souhaite le faire». Il envisage donc de prendre un arrêté municipal afin que les membres de l'opposition «puissent unir les couples gays». Au passage, il rappelle les propos tenus par le président de la République au Congrès des maires sur la «liberté de conscience» des élus.

Fin avril, avant même que la loi ne soit promulguée, Jean-Claude Massiou, maire - élu sans étiquette mais encarté à l'UMP - d'Abjat-sur-Bandiat (Dordogne), annonçait sur France-Bleu Périgord que ni lui, ni ses adjoints ne célébreraient de mariage gay. «Noël Mamère a bien célébré un mariage homosexuel, rien...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le lundi 20 mai 2013 à 23:46

    mariage pour tous…ce n’est pas l’homosexualité qui est en cause, mais bien le choix de la Société dans laquelle vivront nos enfants…Il s’agit de défendre ni plus ni moins notre humanité contre cette barbarie douce, qui a pour nom caché la théorie du Gender, cette idéologie qui nie le déterminisme sexuel au profit d’un self-service égoïste et désordonné, qui ne peut aboutir qu’à l’éclatement de nos civilisation, et en filigrane, la fin de l’humanité …EST-CE CELA que vous voulez ???...

  • csanta le lundi 20 mai 2013 à 22:43

    Fred et apierro, on voit de quel bord vous êtes....la depravation au plus haut niveau...

  • apierro3 le lundi 20 mai 2013 à 20:24

    Ils ont raison... ils ne sont pas là pour faire appliquer les lois de la République mais uniquement leurs petites valeurs, à eux: D'ailleurs je vais me faire élire, chez moi, et décréter que ma "conscience" interdit de payer des impôts sur ma commune... si avec un programme comme ça je ne fait pas 98% des suffrages...!!! Quelque soit la loi, qui que ce soit qui l'initie le Maire est élu pour l'appliquer. S'il n'est pas d'accord, c'est son droit le plus absolu, il démissionne...