Ces leaders étudiants qui mènent la fronde au Québec

le
0
Depuis trois mois, le premier ministre de la belle province est défié par des centaines de milliers d'étudiants. Gros plan sur les leaders de la jeunesse québécoise en rébellion.

Ils sont près de 165.000 étudiants québécois en grève depuis plus de trois mois pour contester l'augmentation de 75% des frais de scolarité voulue par le gouvernement de Jean Charest. Mais les leaders des syndicats étudiants sont loin d'être unis sur la question.

o Gabriel Nadeau-Dubois, le plus revendicatif

Le jeune leader de 21 ans du syndicat universitaire LA CLASSE (Coalition large de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante, proche de l'extrême gauche et qui regroupe quelque 100.000 étudiants, ) est le plus revendicatif et le plus médiatisé. Étudiant en troisième année d'histoire-culture-éducation, il se dit lui-même «très bon élève». Il refuse le consensus et veut mener le mouvement jusqu'au retrait du projet gouvernemental. Très bon orateur, «certaines personnes disent qu'il est plus éloquent que bien des ministres. On dirait un politicien né» estime le journaliste québécois Antoine Robitaille. Tribun des manifestations, il se fa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant