Ces jeunes qui veulent «Fonder Demain»

le
0
Issus pour la plupart de la mobilisation contre la loi Taubira, quelque 200 jeunes professionnels lancent mercredi soir un nouveau think-tank, Fonder Demain.

Après le temps des manifestations contre la loi Taubira, voici venu celui de l'engagement. Certains continuent de veiller, le soir, à la lueur de petites bougies, d'autres veulent désormais «fonder». Ce mercredi soir aura lieu la réunion de lancement de Fonder Demain, un laboratoire d'idées indépendant rassemblant plus de 200 jeunes professionnels - 25 ans en moyenne -, «désireux de servir la Cité de manière nouvelle». «Nous nous sommes dit que cette vision de l'homme commune avait des applications plus larges que les questions de familles, explique Louis Manaranche, son président, un normalien professeur d'histoire. Et qu'il était temps que notre génération investisse le champ du politique».

Encore un énième think-tank? «On ne veut pas faire une espèce de truc d'intellos dans la stratosphère!», lan...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant