Ces islamistes qui recrutent derrière les barreaux

le
0
La percée de l'islam radical dans les prisons françaises est une réalité. Pour tenter de la contenir, l'administration pénitentiaire et les services de renseignement de la police se mobilisent. Mais ils n'ont pas encore trouvé la solution...

C'est un document de travail de 89 pages, commun à l'administration pénitentiaire et aux services de renseignement de la police (DCRI, direction centrale du renseignement intérieur, RG Paris et SDAT, sous-direction antiterroriste). Un «manuel», rédigé en 2008 par un groupe de travail regroupant les services de renseignement et de sécurité de 13 pays, intitulé L'islam radical et les phénomènes de prosélytisme islamistes dans les établissements français. Manuel de radicalisation dans les prisons, classé confidentiel. Objectif de ce guide: donner des indices aux surveillants de l'administration pénitentiaire (AP) pour dépister les signes de radicalisation des détenus de confession musulmane.

Après la tuerie de Toulouse - Mohamed Merah aurait glissé vers l'intégrisme alors qu'il était en prison -, le contenu de ce document était au c½ur de la réunion organisée jeudi 29 mars, à la chancellerie, à la demande du président de la République, qui demandait au ga

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant