Ces groupes armés qui se partagent le Nord du Mali

le
0
Depuis la fin mars, les deux deux-tiers du Mali sont aux mains de groupes rebelles qui défient l'État central. Quatre mouvements principaux, parfois antagonistes, se divisent l'Azawad, ce territoire mythique revendiqué par les Touaregs.

o Le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA)

Essentiellement touareg, c'est le groupe historique. Il est dirigé par le secrétaire général, Bilal Ag Achérif, et surtout par Mohamed Ag Najim. Ce dernier, ancien colonel dans l'armée de Kadhafi, a fui la Libye en juillet 2011 à la tête d'une puissante colonne de véhicules chargés de soldats et d'armes. Ces hommes, formeront l'ossature du MNLA. En quatre mois, ils chassent l'armée Malienne du Nord du pays, occupant les principales villes de la zone: Kidal, Tombouctou et Gao. Le MNLA se dit indépendantiste et laïc. Il affirme s'opposer à al-Qaida.

Photo fournie par le MNLA à l'Agence France Presse. Le groupe touareg indique qu'elle daterait de février.
Photo fournie par le MNLA à l'Agence France Presse. Le groupe touareg indique qu'elle daterait de février.

Photo fournie par le MNLA à l'Agence France Presse. Le groupe touareg indique qu'elle daterait de février. Crédits photo : -/AFP

Le MNLA va pourtant vite perdre de sa puissance faute d'organisation et de finances. Ces hommes sont chassés de Tombouctou par Ansar Dine (voir ci-dessous) dès le lendemain de la conquête, fin mars. Deux mois plus tard, ils

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant