Ces Français invités du synode révolutionnent le «caté»

le
0
Le premier couple jamais invité dans l'histoire des synodes romains va témoigner au débat général.

Plongée dans un sac à main dont le désordre demeure un mystère féminin, Florence de Leyritz, une mère de famille blonde d'une quarantaine d'années, attendrit le garde suisse, prêt à la laisser entrer dans la salle du synode sans son badge. Elle le trouve in extremis. Et la voilà partie pour une nouvelle séance de débats, noyée au milieu de quatre cents personnes dont moins d'une vingtaine sont de sexe féminin...

Cette mère de cinq enfants ne prendra pas encore la parole, cette fois, mais va écouter attentivement les intervenants venus du monde entier pour plancher sur la nouvelle évangélisation. Elle prépare ses cinq minutes, «et pas une seconde de plus», pour la semaine prochaine. Son mari, Marc, l'aura rejointe. Consultant en ressources humaines, comme son épouse, il est en voyage à l'étranger pour des raisons professionnelles impératives. Le premier couple jamais invité dans l'histoire des synodes romains pourra alors témoigner au titre d'«auditeurs»

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant