Ces Français et Européens qui rejoignent les djihadistes syriens

le
0
À l'instar de ces cinq Français soupçonnés d'avoir voulu braquer un restaurant Quick pour financer leur départ vers Damas, quelque 600 Européens seraient partis combattre en Syrie depuis le début du conflit.

Cinq Français étaient présentées aujourd'hui à un juge d'instruction, dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour «vol avec arme en relation avec une entreprise terroriste». Elles avaient été interpellées jeudi et samedi à Paris, Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), dans les Yvelines et à Chateauroux, après le braquage d'un restaurant Quick de Coignières. Suivis par les services de renseignements depuis plusieurs mois pour leurs liens avec l'islamisme radical, ces cinq Français faisaient partie d'un groupe d'une douzaine de personnes. Leur butin aurait été destiné à financer un départ en Syrie, pour y rejoindre des groupes dijhadistes qui affrontent Bachar al-Assad. L'un des membres du groupe serait déjà sur place, selon la police.

200 França...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant