Ces footballeurs poules aux œufs d'or...

le
0
Ces footballeurs poules aux œufs d'or...
Ces footballeurs poules aux œufs d'or...

Cet été, Bordeaux va tenter de rapatrier Yoann Gourcuff, en fin de contrat à Lyon, afin de revivre les belles heures de 2009. Une affaire qui, si elle se concrétise, fera de l'OL le dindon bien grassouillet de la farce avec une indemnité de 22 millions plus 4 de bonus en 2010 pour un départ gratuit cinq ans plus tard. Retour sur d'autres exemples de joueurs qui ont rempli les caisses de leur club avant de revenir gentiment pour une bouchée de pain quelques saisons plus tard.

  • Lucho González

    Porto Marseille Porto

    La meilleure recette pour vendre un joueur au prix fort, le FC Porto la connaît sur le bout des doigts : lâcher le bonhomme en pleine force de l'âge et après plusieurs saisons pleines truffées de titres et de matchs au plus haut niveau en Ligue des champions. Le meilleur exemple ? Lucho González, surnommé El Comandante par les supporters des Dragons, affiche à l'été 2009 le profil idéal : meneur de jeu, 28 ans, international argentin, look atypique et surtout neuf saisons pleines dont quatre en Liga Sagres.

    Véritable star au Portugal, le milieu offensif devient - pour 18 millions d'euros plus 6 de bonus éventuels - le cadeau de bienvenue de Robert Louis-Dreyfus à son nouvel entraîneur Didier Deschamps. Et tragiquement son cadeau d'adieu aussi. Après une première saison magique qui voit Marseille remporter son premier championnat depuis 1992, Lucho González perd progressivement de son influence dans le jeu marseillais lors de la saison 2010-2011, avant d'être totalement déstabilisé par un home jacking au mois de mars. Moins d'un an plus tard, il quitte l'OM en plein mercato d'hiver pour retourner à Porto, gratuitement ou presque. Car si les Dragons ne versent pas un centime pour rapatrier le joueur de 31 ans, ils effacent tout de même de l'ardoise marseillaise les deux millions restant à régler sur le transfert de 2009... Une belle affaire à 24 millions en faveur des Portugais, quand même...

  • Sergei Rebrov

    Dinamo Kiev







  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant