Ces fameux clubs à la dérive…

le
0
Ces fameux clubs à la dérive…
Ces fameux clubs à la dérive…

Le point commun entre Millwall en Angleterre, Sankt Pauli en Allemagne, Osasuna en Espagne et Brescia en Italie ? Ces clubs qui pèsent dans leurs pays respectifs se retrouvent actuellement tous les quatre relégables en D2. Les temps sont durs pour certains mythes du football

Millwall, 22e de Championship
Cela fait un moment déjà que Millwall vit essentiellement de son passé et d'une réputation en trompe-l'œil. L'ancienne terreur de la D1 anglaise de la fin des années 80, plus connue pour les " exploits " de ses supporters hooligans que pour ses résultats sportifs, connaît actuellement une difficile, mais pas surprenante saison. Elle est dans la lignée des deux précédentes, terminées déjà dans le bas de classement. La tendance était plus à une relégation en League One qu'à des ambitions de remontée en élite, et cette impression s'est confirmée depuis la fin de l'année 2014 avec une bonne grosse dégringolade au classement et une actuelle place dans la zone rouge. Depuis deux premières journées encourageantes, les Lions ne sont plus parvenus à enchaîner deux victoires de suite et se retrouvent avec un retard conséquent, alors qu'il ne reste que deux journées à disputer : quatre points de retard et une différence de buts défavorable par rapport au premier non-relégable, Rotherham (qui compte un match en retard à jouer en plus). Le changement d'entraîneur en mars n'a pas servi à grand-chose : Millwall ne fait plus peur, même pas à domicile où le New Den, remplaçant de la terrifiante enceinte qui a fait flipper le foot anglais d'avant Bosman et la Premier League, n'est généralement plein qu'à moitié lors des matchs à domicile pour dépasser péniblement les 10 000 spectateurs de moyenne. Soit pas tellement plus qu'au stade de l'Aube Le mythe, quel mythe ?
Sankt Pauli, 16e de 2. Bundesliga
Si le Hambourg SV tire franchement la gueule en dernière position de la Bundesliga, ce n'est pas la fête non plus pour les rivaux anar' prolo de la ville, qui se battent pour rester à l'étage en dessous. La lutte pour le maintien est très serrée en cette fin de saison et Sankt Pauli occupe actuellement une place de barragiste, en antépénultième position. Logique pour la pire défense du championnat, capable en quatre jours d'intervalle de cogner 4-0 Düsseldorf, puis de prendre un 0-3 contre Karlsruhe. Il reste cinq matchs encore à jouer, dont trois déplacements. La dernière victoire 1-0 vendredi dernier dans leur antre du Millerntor a fait du bien aux…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant