Ces entreprises à qui profite la pluie

le
0

Alors que la France enregistre des précipitations records dans de nombreux départements, certains produits enregistrent des pics de vente inattendus pour la saison.

Il y en a certains pour qui la pluie n'est pas un problème. Ce mois de mai a été l'un des plus pluvieux depuis plus d'un siècle pour une grande partie du pays. De nombreuses inondations ravagent encore l'Hexagone mais certaines entreprises réalisent, avec ces intempéries, de bien meilleures performances commerciales.

Les ventes de parapluies explosent...

C'est le cas de l'entreprise familiale Piganiol, située à Aurillac, qui fabrique et répare des parapluies depuis 1884. D'après Matthieu Piganiol, son PDG, «on a eu un mois de mai très pluvieux et on ne va pas s'en plaindre». À l'inverse, en 2015, le mois de mai avait été très sec. «Nous avons enregistré 39% de commandes en plus par rapport à l'année dernière au même mois», indique le fabricant, «c'est mon meilleur mois de mai depuis cinq ans».

Si les commandes en volume ont bondi, le chiffre d'affaires lui «n'a augmenté ‘que' de 12% par rapport à mai 2015», observe Matthieu Piganiol. L'entreprise vend d'habitude des parapluies haut de gamme, considérés comme des accessoires de mode et donc plus onéreux que des produits simplement utilitaires. «Or, avec les pluies, les gens ont paniqué, donc se sont plutôt rués sur des parapluies simples et donc moins chers», précise le PDG.

»Voir aussi: Manuel Valls à Nemours (Loiret) pour apporter son soutien aux habitants touchés

Celles des bottes, des polaires et des parkas aussi...

Les vendeurs de bottes sont aussi concernés par les effets de la pluie. «Nous avons constaté une très nette hausse des ventes de nos bottes pendant la dernière semaine de mai. Cette semaine a notamment été exceptionnelle dans notre point de vente près de la gare Saint-Lazare», rapporte au Figaro Romain Guinier, PDG de la marque française de bottes et de prêt-à-porter Aigle. «Ce magasin a profité du fait que les nombreux passants dans ce quartier se sont souvent fait surprendre par la pluie et ont donc cherché à se protéger le plus efficacement possible», ajoute-t-il.

«Depuis le début de l'année, nous observons une hausse de 20% des ventes de bottes de pluie.» La gamme pour enfants «Lolly Pop» fait un carton en ce moment. Les modèles pour femmes sont aussi très demandés. «Les hommes, en revanche, préfèrent la veste polaire ou la parka. Ils ont moins le ‘réflexe botte' pour se protéger de la pluie», relève le PDG d'Aigle.

»Lire aussi: Les pluies du mois de mai font le bonheur des paysans

L'entreprise de prêt-à-porter, connue pour sa botte de jardinage «bison», subit toutefois des baisses «logiques» de ses ventes de produits d'été, «comme les chaussures en toile».

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant