Ces électeurs de gauche qui veulent voter à droite

le
2
Ces électeurs de gauche qui veulent voter à droite
Ces électeurs de gauche qui veulent voter à droite

La primaire de droite, ce sont les sympathisants de gauche qui en parlent le mieux. A deux mois du premier tour, ils semblent nombreux à vouloir se mobiliser pour choisir le candidat du camp d'en face. La volonté de faire barrage à Nicolas Sarkozy est le premier critère. « Je ne souhaite pas qu'il revienne aux affaires, explique Pascal, 49 ans, chef d'entreprise originaire de Savoie. Depuis qu'il est entré en campagne, il a droitisé son discours. Sur les immigrés, l'islam et maintenant le climat. Il fait du Trump. »

 

Juppé est le vote qui s'impose

 

L'ancien président, redevenu candidat, hérisse également Jacques, électeur PS, ex-ingénieur vivant à Caluire (Rhône). Son raisonnement est clinique : « Malheureusement, la gauche a toutes les chances d'être éliminée au premier tour. Dès lors, il est logique d'anticiper et de participer à la désignation de celui qui sera probablement le président de tous les Français. Juppé est plus modéré. » Même logique chez Julia, hôtesse d'accueil à Air France et sympathisante de Mélenchon : « Tout sauf Sarkozy. Je veux lui barrer la route. La moitié de mes collègues de travail fera pareil. »

 

Parfois c'est le personnage qui énerve ces électeurs de gauche. Parfois un point précis de son action passée. « Il a montré qu'il était trop ami avec le Medef, juge ainsi John, 51 ans, pharmacien en Auvergne. Dans notre secteur, il a fait le jeu des grandes enseignes. S'il retourne à l'Elysée, il dérégulera davantage. Je reste favorable aux CDI. Avec des contrats courts, les gens ne peuvent pas s'installer dans la vie, ça ne les rend pas heureux. » Pour beaucoup, Alain Juppé est le vote qui s'impose. D'abord parce qu'il est en tête dans les sondages, donc le mieux placé pour battre Sarkozy. Ensuite parce que son profil est jugé plus consensuel. « Juppé, ce n'est pas ma tasse de thé, il avait aussi des casseroles du temps de la chiraquie. Mais il est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2266292 il y a 3 mois

    de toute manière il faut éliminer sarko, et hollande et supprimer tous les privilèges de ses présidents qui engloutissent 10 millions d'euros par an aux contribuables; Régime général des retraites doit s'imposer à tous ces élus.

  • M1961G il y a 3 mois

    les électeurs de droite feront de même avec la gauche . c'est normal . ça démontre que les primaires peuvent être nuisible à un candidat .