Ces deux ministres qui sauvent la face du MoDem

le , mis à jour le
0
Jacqueline Gourault et Geneviève Darrieussecq
Jacqueline Gourault et Geneviève Darrieussecq

Ils partirent trois, ils arrivèrent deux. La balance des ministres MoDem reste déséquilibrée. D'un côté, donc, François Bayrou, Sylvie Goulard et Marielle de Sarnez, empêtrés dans l'affaire des assistants parlementaires du parti centriste, ont dû se tenir à l'écart du gouvernement Philippe 2. De l'autre, Jacqueline Gourault et Geneviève Darrieussecq l'intègrent. Mais au déséquilibre numérique s'ajoute le déséquilibre politique. Bayrou était ministre d'État, Goulard ministre de plein exercice, Sarnez ministre rattachée auprès d'un ministre ; les deux entrantes centristes sont toutes deux rattachées à un ministre, dont l'une, Geneviève Darrieussecq, avec un rang de secrétaire d'État. Le MoDem perd donc de son poids. Et pourtant, dans les rangs centristes, on souffle un peu...

À lire ces derniers jours les éditoriaux et à écouter les commentateurs, on se demandait si le MoDem n'allait pas passer par pertes et profits lors de la constitution du nouveau gouvernement. En février, François Bayrou avait si bien réussi son coup ? soutenir Emmanuel Macron lorsque sa campagne patinait ? que le parti du nouveau président a raflé la majorité à l'Assemblée, réduisant les députés du MoDem au rôle d'appoint. Et puis l'affaire des assistants parlementaires du MoDem est passée par là, abîmant l'image de probité que le chef de l'État entend installer. Enfin, François Bayrou, garde des Sceaux, a agacé au sommet de l'État....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant