Ces couples séparés qui partagent le même toit

le
0
L'Ined s'est penché sur le cas des ménages dissous qui vivent ensemble pour des raisons éducatives ou économiques.

Ils se séparèrent et... continuèrent à vivre sous le même toit. À l'époque des divorces éclairs et des vies amoureuses successives, des couples à contre-courant optent pour le «vivre ensemble séparé». Ce sont les «LTA», les «living together apart», comme les ont baptisés des sociologues américains. Ces drôles de colocataires partagent leur désamour au sein du même foyer, le temps d'élever leurs enfants ou pour se mettre à l'abri des risques économiques de la rupture.

Un choix que revendique Stéphanie, une Parisienne d'une cinquantaine d'années qui continue de partager le lit de son mari, son café du matin et son rôti de veau du soir, mais sans les élans du c½ur. Certes, elle doit s'accommoder des découchages et des dîners écourtés, mais «notre tribu et tout ce que nous avons construit depuis plus de vingt ans mérite mieux qu'une séparation», plaide cette mère de trois grands enfants. Son époux, qui a «délocalisé» sa vie sentimentale,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant