Ces commissions confiées à d'ex-premiers ministres

le
1
François Hollande a confié la présidence de la commission sur la moralisation et la rénovation de la vie politique à Lionel Jospin. Avant lui, les anciens premiers ministres, Edouard Balladur, par deux fois, Michel Rocard et Alain Juppé, avaient été nommés à la tête de ce type d'instance.

«Un homme incontestable pour son intégrité». C'est en ces termes que François Hollande, lors de son interview télévisée du 14 juillet, a qualifié l'ex-premier ministre socialiste Lionel Jospin. Deux jours après avoir s'être vu confier par le président de la République la présidence de la commission relative à la rénovation et à la déontologie de la vie publique, Lionel Jospin s'est vu remettre lundi sa «lettre de mission après un court entretien à l'Élysée. Une discussion dont a accouché la formation de son groupe de travail: une commission paritaire composée de 14 membres dont fera notamment partie l'ex-ministre UMP du gouvernement Fillon, Roselyne Bachelot, seule ancienne dirigeante politique avec Lionel Jospin à figurer dans cette instance.

Celui qui avait fait ses adieux à la vie politique en 2002 après sa défaite à la présidentielle a souhaité faire «respecter une diversité d'opinions» mais également faire participer «essentiellement des spéci

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 17 juil 2012 à 00:50

    Le gouvernement allemand, noté AAA, doit supporter un endettement très lourd ces temps-ci, du fait des difficultés financières de ses compagnons de l'Eurozone (les cigales du sud) !!!...Résultat de cet endettement -- à la fois immédiat et futur : le coût pour assurer une obligation allemande à cinq ans contre un défaut est plus élevé que le coût pour assurer une obligation Viacom à cinq ans contre un défaut.