" Ces Bleus peuvent être comparés à ceux de 1995 "

le
0
" Ces Bleus peuvent être comparés à ceux de 1995 "
" Ces Bleus peuvent être comparés à ceux de 1995 "

Marcel Desailly était de passage à l'hôtel Méridien près de la porte Maillot. Entre deux vols, avec deux heures de retard à cause des embouteillages parisiens, le compagnon de Didier Deschamps pendant la Coupe du monde 1998 se livre. Sur l'Euro 2016, sur Éric Cantona et sur l'avenir de Laurent Blanc au PSG. Amen.

Vous la sentez comment l'équipe de France avant cet Euro ?
Quand on a fait le premier amical à Nantes, j'expliquais que c'était trop tôt, qu'il fallait attendre le dernier match de préparation. Puis là, on voit, sans être expert du football - je n'ai pas vu le full contenu du match, seulement les highlights - qu'on a une forme de confiance à nouveau. On s'est sécurisé. Adil Rami avait encore du sable dans les chaussures car il était à la plage avant d'être rappelé donc il a voulu trop bien faire et n'a pas pu s'exprimer au niveau qu'on attendait. Maintenant, la complémentarité est bonne. Avec le système que Didier a mis en place, avec N'Golo Kanté - c'est ça ? - c'est très bien. Il y a besoin d'avoir un bon bloc défensif. Il y a juste une incertitude sur deux joueurs offensifs... Que ce soit Payet, Coman, Martial... Tout cela se vaut. Ce sera en fonction du positionnement et de la philosophie de jeu. Après, on va essayer de mettre en jambes et en position idéale Griezmann, qui, selon moi, doit être la star de cette équipe de France. On doit le mettre en conditions pour qu'il puisse exceller dans la performance. Mais l'autre point d'interrogation c'est Pogba. On veut un Pogba à 100%, un Pogba effectif, un Pogba prêt à se sacrifier pour le collectif. Un Pogba décisif... On attend beaucoup de choses de Pogba.

On n'en attendrait pas trop ? On oublie qu'il n'a que 23 ans...
Ben non, ça y est, il est dans sa quatrième saison, ou la troisième ? Il a trois belles saisons derrière lui, une Coupe du monde. On peut considérer qu'il est arrivé à un âge où il a acquis suffisamment d'expérience pour pouvoir prétendre à être un leader de ce milieu. Non, non, il n'y a pas de soucis, faut arrêter avec la jeunesse. Il a l'expérience. Vous imaginez les matchs qu'il joue avec la Juve depuis trois ans ? La gestion d'image, la gestion du stress ? Il a assumé.

Griezmann quant à lui ne risque pas d'arriver carbonisé ? La star offensive de l'équipe qui n'arrive pas à 100%, le Portugal le vit tous les deux ans avec Cristiano Ronaldo...
(Il s'étire vers l'arrière du siège et prend une longue inspiration). Vous comparez Cristiano Ronaldo à Griezmann (rires). Dans l'intensité de la saison ? Je crois qu'il faut savoir rebondir. Il y a régulièrement des échecs dans la carrière…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant