Ces biens que les millionnaires étrangers ne trouvent pas à Paris !

le , mis à jour le
9

Selon la rumeur, Paris serait devenue le terrain de chasse des riches investisseurs étrangers. Des quartiers entiers, les plus cossus, seraient la proie de ces acheteurs fortunés. Cette idée relève de la plus haute fantaisie quand on se penche sur l'étude du marché résidentiel haut de gamme parisien réalisée par le groupe Ikory. Ce groupe, créé en 2015 par Stéphane Imowicz, ancien directeur général du Crédit Foncier de France, s'est livré à une analyse assez poussée de ce marché de l'immobilier de luxe.

Paris est ainsi l'une des grandes capitales les moins ouvertes à l'international. Seulement 8 % des transactions sont le fait d'acheteurs étrangers. Encore faut-il préciser que pour une grande majorité, il s'agit d'étrangers résidant en France car si l'on ne retient que les étrangers non résidents on tombe à 3 % des transactions. Les acheteurs Italiens restent les plus nombreux et sont suivis par les Anglais, Américains.

A titre de comparaison, 15 % des acheteurs sont étrangers à Manhattan. Et ce pourcentage grimpe à 20 % dans le centre de Londres et à 49 % dans les quartiers les plus chics et les plus recherchés de la capitale britannique.

Pour comprendre cette présence modeste des étrangers, Ikory fournit plusieurs explications. La première tient à la structure du marché parisien. Il est majoritairement composé d''appartements de surface modeste alors que les clients étrangers fortunés (ceux qui peuvent investir environ 2,5 millions d'euros) recherchent de belles surfaces.

Cette originalité du marché parisien se reflète dans les prix médians. Dans les quartiers les plus recherchés de Paris, ils restent bas, de l'ordre de 500 000 à 600 000 euros, alors qu'on arrive à 1,1 à 1,6 million d'euros dans les secteurs de Kensington, Chelsea et Westminster à Londres.

Ainsi, sur un total de 32 200 ventes enregistrées à Paris entre octobre 2014 et septembre 2015, seulement 288 ventes, soit moins de ...

lire la suite sur votreargent.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jebiga il y a 12 mois

    A t on vu un seul pays dirigé par des socialistes ou l économie a réussie ?Pour l instant en France on vit toujours en monarchie ( fonctionnaires et politiciens déconnectés de la réalité ..

  • M6381061 il y a 12 mois

    Article de propagande d'un lobbyng destiné à faire baisser les impots sur les non résidents. Les données ne sont pas fiables et contredites par les spécialistes Féau et Barnes. Boursorama devrait controler mieux les informations diffusées sur son site... Le niveau des articles est de plus en plus bas....Désolant

  • 23425c il y a 12 mois

    Paris est moins cher que Londres pour les biens immobiliers mais plus risqué avec l'instabilité fiscale française donc si j'avais 3 millions à placer je les placerais plus en bien immo à Londres qu'à Paris.

  • M467862 il y a 12 mois

    Il y a déjà assez d'étrangers en France et si, en plus, il faut accueillir les riches.....o)))

  • bsdm le vendredi 19 fév 2016 à 17:48

    hidalgo ne veut plus de riches à paris :elle n'aura plus que des logements sociaux !

  • domin288 le mercredi 17 fév 2016 à 15:48

    Bizarre! les prix annonçaient dans cet article ne correspondent aucunement à la réalité. C'est du n'importe quoi!

  • aka66 le mercredi 17 fév 2016 à 15:45

    3 articles en 2 jours sur cette étude de Ikory. Si ça c'est pas du lobbying !

  • sibile le mercredi 17 fév 2016 à 12:46

    personne n'a envie de payer l'ISF en plus des impôts locaux qui ont flambé depuis 7 ans

  • ericlyon le mercredi 17 fév 2016 à 11:40

    Et la déchéance n'est pas finie puisqu'il semble que plutôt que de rentabiliser les appartements des beaux quartiers de Paris nos dirigeants souhaiteraient y construire des logements sociaux dont la valeur sera 10 fois inférieure à celle des beaux appartements qui auraient pu y être construit sans parler de la répercution sur les autres logements du quartier ce qui au final constituera une perte colossale pour la collectivité !