Ces Albanais qui ont évolué en France...

le
0

Ce samedi soir, la France se déplace en Albanie en match amical. Difficile de réaliser un comptage précis du nombre d'Albanais ayant évolué en France, la plupart évoluant dans les divisions basses de l'Hexagone. Néanmoins, parmi eux, certains ont laissé une trace indélébile sur les pelouses françaises, d'autres n'ont fait que passer.

  • Edvin Murati

    Partizan Tirana (1989-1990), PSG (1990-1994), Châteauroux (1995-1996), Stade Briochin (1996-1997), Düsseldorf (1998-1999), Lille OSC (2000-2002), Iraklis Thessalonique (2002-2006), Panserraikos FC (2006-2007)

    Il est le premier Albanais à avoir foulé les pelouses françaises. Edvin Murati débarque illégalement à Paris en 1990 où il rejoint son frère. Michel Denisot, alors président du club de la capitale, est conquis par ce milieu défensif, doué techniquement et doté d'une mentalité de guerrier. Le PSG l'aidera à obtenir le statut de réfugié politique en 1993. Prêté successivement à Châteauroux, Saint-Brieuc et Düsseldorf dans des divisions inférieures, l'Albanais se forge un caractère et emmagasine de l'expérience. Il revient à Paris en 1999 sous les ordres de Philippe Bergeroo. Après une saison mitigée, il rejoint Vahid Halilhodžić à Lille. Très vite, le coach bosniaque s'agace de ses allers-retours en Albanie pour y défendre le maillot national. Peu importe, Edvin tient à revêtir les couleurs de son pays. Coûte que coûte. La fin de sa carrière sera moins glorieuse. L'Iraklis Thessalonique, avant une dernière pige en D2 grecque au Panserraikos où il mettra un terme à sa carrière de footballeur en 2007, après une rupture des ligaments croisés.

  • Lorik Cana

    PSG (2003-2005), Olympique de Marseille (2005-2009), Sunderland (2009-2010), Galatasaray (2010-2011), Lazio Rome (Depuis 2011)

    Repéré par le Real Madrid, Arsenal et le PSG lors d'un tournoi de jeunes en Espagne, il intègre par la suite le centre de formation du PSG malgré son statut de réfugié politique. Le milieu de terrain y passera cinq saisons, dont deux en équipe première. En fin de campagne 2002-2003, il effectue ses premiers matchs sous la tunique rouge et bleu. Suffisant pour obtenir son premier contrat pro et devenir international albanais. Après 81 apparitions avec le PSG, Cana signe pour son club de cœur, l'ennemi juré, Marseille. Quatre saisons et 176 rencontres plus tard, sa réputation dépasse les frontières de l'Hexagone. Il se tire ensuite outre-Manche, où il jouera une saison en tant que titulaire à Sunderland. La Turquie et Galatasaray s'offrent à lui pour la saison 2010-2011, avant d'écrire les quatre dernières pages de son carnet de voyage en Italie sous les couleurs de la Lazio Rome, où…






  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant