Ces 313 bandes qui écument la France

le
0
INFO LE FIGARO - Plus jeunes et plus violents, leurs membres sont à l'origine d'affrontements qui ont fait six morts et 252 blessés en 2011.

Composées de jeunes de plus en plus violents n'hésitant plus à attaquer frontalement les forces de l'ordre, pas moins de 313 bandes écument le pays. À l'origine d'une bataille rangée presque chaque jour en métropole, leur activisme croissant s'est soldé en 2011 par un bilan de six morts et 252 blessés. Cet édifiant constat émane d'une note de la sous-direction de l'information ­générale (Sdig, ex-renseignements généraux) de la Direction centrale de la sécurité publique.

Le document confidentiel, daté du 19 janvier dernier et que Le Figaro a pu consulter, brosse la radioscopie d'un phénomène qui gangrène la vie des quartiers et inquiète le ministère de l'Intérieur. Pour la première fois, les analystes ont procédé à un inédit «toilettage dans l'identification et le nombre des bandes». «Un bilan précédent, faisant état de 600 bandes n'était plus à jour, concède un fonctionnaire de haut rang. Nous avons éliminé les structures inertes pour ne reten

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant