Certains glaucomes seraient liés à l'endroit où l'on vit

le
0
Une étude américaine montre que l'environnement a un impact direct sur la survenue de certains glaucomes pouvant conduire à la cécité.

Le glaucome dit exfoliatif est aussi ennuyeux que le nom qu'il porte. Il est d'évolution rapide, souvent sévère, conduisant au pire à la cécité. Cette forme représente 5% à 20% des glaucomes en France en fonction des régions. Il est lié à l'augmentation de la pression à l'intérieur de l'½il en réponse à l'accumulation de dépôts appelés fibrilles, produites en trop grande quantité.

Les ophtalmologistes connaissent bien ce syndrome et son dépistage est même entré en routine. «Quand nous observons un ½il, nous cherchons systématiquement des traces de dépôts fibrillaires, explique le Dr Eric Sellem, président de la Société française du glaucome, car ce syndrome évolue en glaucome dans 30 à 50 % des cas en 10 ans et également en cataracte chez presque tous les patients de plus de 70 ans. Dès que la pression intraoculaire commence à augmenter, nous traitons pour éviter des dommages».

L'influence des latitudes

L'origine de la maladie est en partie

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant