Certains écologistes prêts à gouverner avec François Hollande

le
6
Certains écologistes prêts à gouverner avec François Hollande
Certains écologistes prêts à gouverner avec François Hollande

PARIS (Reuters) - Les écologistes appuieront activement la campagne de François Hollande pour le second tour de l'élection présidentielle en France et certains d'entre eux évoquent déjà clairement une éventuelle participation à un gouvernement de gauche.

La candidate d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) Eva Joly, qui a recueilli 2,31% des voix au premier tour, a appelé à voter pour le finaliste socialiste dès dimanche.

Les deux partis ont conclu dans la douleur un accord pour les législatives qui prévoit de réserver certaines circonscriptions à des candidats écologistes.

"Au-delà de l'aspect d'accord préalable, il y a un sens politique", a dit mardi Cécile Duflot, secrétaire nationale d'EELV, sur Europe 1. "Le sens politique, c'est de mettre les mains dans le cambouis. Il faut essayer de répondre aux Français qui ont le sentiment que leurs conditions de vie se dégradent en permanence."

Jean-Vincent Placé, chef de file des écologistes au Sénat, a été plus clair, évoquant la participation des Verts aux meetings du candidat du PS et se déclarant intéressé à titre personnel par un éventuel poste ministériel.

"Nous serons dans les meetings. Nous avons dit à nos élus et à nos militants de participer aux réunions qui s'organisent dans les départements et dans les villes, et il y aura sûrement l'organisation d'un ou deux temps plus marqués, collectifs, entre le candidat et Eva Joly, et Cécile Duflot, en particulier", a-t-il au site internet de France-Soir.

"Si d'une part on gagne le 6 (mai), et d'autre part mon parti décide de participer au gouvernement, je fais partie de ceux qui souhaitent exercer des responsabilités, bien sûr", ajoute-t-il.

Moins explicite, Cécile Duflot a paru elle aussi ne pas écarter la possibilité pour les écologistes d'être associés à un gouvernement socialiste.

"Nous, on est absolument attachés (...) à faire gagner François Hollande dans moins de 15 jours parce qu'on a besoin, pas seulement de changer de président de la République mais de gouverner autrement", a-t-elle dit.

"Il faut apaiser ce pays, arrêter de mettre du feu sur les plaies et de pouvoir travailler à apporter des solutions concrètes", a-t-elle ajouté. "Le deuxième objectif est de continuer de faire vivre une écologie politique".

Thierry Lévêque et Patrick Vignal, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jean.e le mardi 24 avr 2012 à 14:33

    lol hollande va pouvoir creer un ministere du sert a rien

  • gmich10 le mardi 24 avr 2012 à 13:33

    Ah ! la soupe !!

  • ahariga1 le mardi 24 avr 2012 à 13:24

    Que ne ferait-on pas pour un maroquin! Les places sont bonnes et attractives. Au diable l'écologie, vive le pouvoir.

  • ch.orru le mardi 24 avr 2012 à 12:59

    Ce n'est pas forcément une bonne nouvelle pour le PS !

  • M2280901 le mardi 24 avr 2012 à 12:48

    2% des voix , il n'a qu'un seul droit , celui de la fermer

  • M5661885 le mardi 24 avr 2012 à 12:41

    Les écologistes ont tout faux ! Je voulais voter pour eux, mais pas pour la gauche ! Pour moi, les écolos doivent être au centre et neutres. Se marier avec la gauche, c'est se priver de nombreux écolos convaincus, mais pas prêts à se marier ni avec la gauche, ni avec la droite. Ils n'arriveront jamais à décoller s'ils continuent ainsi, alors que leurs idées sont bonnes ... !