Certains à Kiev et en dehors veulent un échec de Minsk 2-Lavrov

le
1

(Avec citation de Lavrov) MOSCOU, 25 février (Reuters) - La Russie est inquiète du fait que de nombreuses personnes à Kiev et en dehors de l'Ukraine souhaitent un échec de l'accord de cessez-le-feu conclu il y a près de deux semaines à Minsk, rapporte mercredi l'agence de presse Interfax en citant le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. Selon Interfax, le ministre des Affaires étrangères s'est également dit favorable à un rôle accru des observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour superviser le retrait des armes lourdes de la ligne de front. Les séparatistes prorusses ont affirmé mardi avoir entamé le retrait de leur propre arsenal mais Kiev a dit ne pas pouvoir encore prendre une telle mesure en raison de la persistance d'attaques, notamment dans la région de Marioupol. ID:nL5N0VY5H0 Les chefs de la diplomatie ukrainienne, russe, allemande et française, réunis mardi à Paris, ont de leur côté demandé un renforcement de la mission de l'OSCE chargée de surveiller l'application du cessez-le-feu prévu dans le cadre des accords de Minsk 2. ID:nL5N0VY4EI "Beaucoup de choses dépendent maintenant d'une approche honnête, objective et impartiale des observateurs qui doivent rapporter ce qui se passe sur le terrain, de sorte à ce que nous puissions tenir tête à ceux qui prétendent que les accords de Minsk comme ont déjà échoué", a déclaré Sergueï Lavrov. "Il y a beaucoup de gens en dehors de l'Ukraine et à Kiev qui veulent les voir échouer", a-t-il affirmé lors d'un entretien avec le président du Sénat français, Gérard Larcher. La Grande-Bretagne a annoncé mardi l'envoi prochain de soldats à Kiev pour entraîner et conseiller l'armée ukrainienne ID:nL5N0VY4OC , tandis que les Etats-Unis font planer la menace de nouvelles sanctions contre Moscou. (Polina Devitt et Timothy Heritage; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • noterb1 le mercredi 25 fév 2015 à 13:29

    C'est évident ! personne n'a intérêt à en rester là ! Les américains parce qu'ils n'ont toujours pas réussi à déstabiliser la Russie , les occidentaux parce leur chef Obama l'a décidé , les Russophones parce que la partie sous leur responsabilité ne couvre même pas les anciennes provinces de Lougansk et Donetsk .